Y-a-t-il un problème Sabitzer au Bayern Munich ?

Bundesliga | Leader autoritaire de Bundesliga, le Bayern Munich se déplace ce vendredi, 20h30, sur la pelouse d'Augsbourg pour le compte de la 12e journée de championnat. Dans ce derby bavarois, sur papier déséquilibré, Marcel Sabitzer devrait à nouveau prendre place sur le banc du Rekordmeister. À moins que ses déclarations de la semaine n'aient atteint leur cible ?

De Proximus

Partager cet article

"Dans la situation dans laquelle je me trouve, le temps de jeu est la chose la plus importante en ce moment. Quand je suis ici, je ressens la confiance, l’assurance dont j’ai besoin. Si je le ressens et le sens, je peux réaliser mes meilleures performances. Tout le monde a besoin de confiance et d’assurance pour pouvoir performer aussi bien que possible." Comme une pique lancée à l'encontre de son entraîneur en club Julian Nagelsmann, Marcel Sabitzer n'a pas hésité à s'exprimer sur sa situation actuelle lors du rassemblement de son équipe nationale dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022. L'Autrichien est actuellement mécontent de son temps de jeu au Bayern Munich et, d'après ses propos relayés par le site bulinews, il compte bien taper du point sur la table pour faire changer les choses.

Une volonté d'affaiblir la concurrence

Il faut dire que depuis son arrivée à l'Allianz Arena, Marcel Sabitzer n'a disputé que deux rencontres en tant que titulaire. Transféré pour la modique somme de 15 millions d'euros, l'ancien capitaine du RB Leipzig a dû patienter, en effet, jusqu'à la deuxième moitié du mois d'octobre pour enchaîner deux titularisations en Bundesliga et en Ligue des champions. Malheureusement pour lui, son manque de rythme et d'automatismes avec ses partenaires s'est fait ressentir et il n'a pas vraiment eu d'impact sur le jeu du Rekordmeister.

Le milieu de terrain de 27 ans n'aurait pourtant pas dû connaître de problème en termes d'acclimatation puisqu'il est arrivé chez le nonuple champion d'Allemagne en titre en compagnie de son coach dans la Saxe et de son partenaire Dayot Upamecano. Cependant, si le Français a rapidement réussi à trouver ses marques dans la défense bavaroise, ce n'est pas le cas de l'international autrichien. La faute notamment à la concurrence féroce dans l'effectif rouge et blanc où Kimmich, Goretzka, voire Tolisso, ont pour l'instant la préséance. La question est évidemment de savoir si le Bayern avait véritablement besoin de son profil ou s'ils l'ont recruté pour affaiblir encore un peu plus la concurrence comme ils l'avaient déjà fait par le passé avec le Borussia Dortmund.

Un problème général en attaque ?

Trouver sa place dans le onze munichois n'est, de plus, pas une mince affaire pour Marcel Sabitzer qui doit se contenter d'un rôle plus défensif quand il monte au jeu que celui qu'il avait au RB Leipzig. Avec des joueurs comme Coman, Müller, Sané, Gnabry ou encore Musiala, il est difficile pour lui de revendiquer une place plus haut sur l'échiquier. Son coach lui-même se trouve devant un véritable casse-tête au moment de dresser les 11 noms sur la feuille de match. Une richesse qu'il n'avait assurément pas chez son ancien employeur.

Et, comme dans tout grand club, il faut gérer l'égo de ses stars. Robert Lewandowski, en premier, a exprimé en conférence de presse ses difficultés à s'épanouir dans le nouveau système. "Au Bayern, il n'a pas été facile pour moi récemment de trouver des situations de but ou une place sur le terrain. Quand vous jouez avec six joueurs offensifs et que vos adversaires sont très défensifs, ce n'est pas une chose facile pour un attaquant. Lors des derniers matchs, il m'a fallu du temps pour trouver une place et récupérer le ballon. Et même quand je l'obtiens, il y a encore trop de monde." Malgré tout, l'artificier polonais en est déjà à 13 buts en 11 matchs de Bundesliga. Le Bayern, lui, possède largement la meilleure attaque avec 40 roses plantées, soit 12 de plus que Dortmund. Un problème de riche donc pour Nagelsmann qui va devoir rapidement trouver comment contenter tout le monde. À commencer par son poulain de toujours...

Suivez Augsbourg-Bayern ce vendredi, 20h30, sur Eleven Sports 1 ainsi que la Bundesliga tout au long de la saison sur les chaines d’Eleven Sports, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.

Le calendrier de la 12e journée de Bundesliga:

Vendredi :
Samedi :

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top