En parallèle des grandes finales de l’ESL Proximus Benelux Championship qui se tenaient ce samedi 30 octobre, s’organisait une expérience gaming reposant sur la technologie 5G, en plein développement en Belgique. Une première en Belgique qui semble avoir convaincu le plus grand nombre.

Ce samedi 30 octobre au Proximus Lounge se jouaient les phases finales de l’ESL Proximus Benelux Championship, la plus grande compétition de Counter-Strike de la région. Si le tournoi a vu les joueurs du eClub de Bruges s’imposer en grande finale et repartir avec les 5000 euros promis aux vainqueurs, c’est une expérience d’un tout autre genre qui s’organisait en parallèle de la compétition.

Dans le cadre de son projet de déploiement de la technologie 5G à travers le territoire belge, Proximus organisait une expérience d’un autre genre : faire concourir des professionnels de l’e-sport en n’utilisant que la 5G pour les connecter au réseau Internet.

© adumonBE

Parmi les athlètes choisis, on retrouvait trois joueurs de Counter-Strike : CRUC1AL (Endpoint), v1d, capitaine de l’équipe nationale, et Keoz, un belge engagé sous les couleurs de LDLC et qui vient de remporter le titre national chez nos voisins français. La planète FIFA était elle aussi représentée, avec la présence de ShadooW, joueur pour Standard de Liège, et celle de Zakaria Bentato, e-sportif du RSCA.

“Chaque endroit doit être idéal pour jouer.”

Afin de pimenter un peu l’affaire, ce sont des employés de chez Proximus qui ont été sélectionnés pour donner le change à ces professionnels du milieu. Ne ne nous mentons pas, l’issue du match n’avait que peu d’importance.

Ce qui en avait, en revanche, c’est les possibilités ouvertes par cette première nationale ! Grâce à sa vitesse de téléchargement d’environ 500 Mo par seconde combinée à son ping faible et constant, la 5G a prouvé qu’elle était une solution tangible et à envisager dans le développement des compétitions e-sportives à travers le pays, comme le confirme Zak Bentato.

Les sensations de jeu sont exactement les mêmes que celles que j’ai quand je joue en étant connecté à la fibre optique. Si par souci d’infrastructure, l’installation d’une fibre est impossible dans le cadre d’une compétition, la 5G représente clairement une alternative viable.

Du côté de Proximus, on se dit très satisfaits de l’initiative, comme l’expliquait Gaetan Dewingaerden, responsable du projet 5G :

La technologie 5G ouvre un monde de possibilités. Nous sommes ravis d’avoir pu démontrer la force et la stabilité de notre réseau 5G pendant cet événement. Chaque endroit doit être idéal pour jouer !