À la surprise générale, Roberto Martinez a décidé d'aligner samedi soir face à l'Estonie Timothy Castagne sur le côté droit de sa défense à trois. Un nouveau poste pour le défenseur de Leicester qui a parfaitement rempli sa mission. De quoi confirmer notre sélectionneur dans ses idées ?
Revenons au 12 juin 2021. La Belgique dispute alors son premier match de l'Euro face à la Russie. Dans un contact rugueux avec un adversaire, Timothy Castagne est violemment touché au visage et s'effondre sur la pelouse. Verdict ? Fracture de la pommette et de nombreux mois d'indisponibilité pour notre défenseur. Dans son malheur, cependant, le back de Leicester a eu de la chance. À quelques centimètres près, en effet, sa carrière aurait pu se terminer prématurément.

Après quelques semaines de repos, un Castagne masqué a repris l'entraînement avec son club anglais. Constatant avec admiration l'état d'esprit irréprochable de son défenseur, Roberto Martinez a également fait appel à lui dès qu'il l'a pu. Et lorsque Toby Alderweireld a déclaré forfait pour les deux derniers matchs de qualification pour la Coupe du monde 2022, notre sélectionneur a eu une petite idée....

Polyvalence, expérience, rapidité

Depuis le début de sa carrière, Timothy Castagne est connu pour sa polyvalence. Que ce soit sur le flanc droit ou sur le côté gauche, l'Arlonais de 25 ans est capable de faire de nombreux aller-retour en apportant aussi bien offensivement qu'en coupant les brèches derrière. Ce profil donne à ses entraîneurs plus d'options, ce qui est le cas aussi, donc, pour Roberto Martinez qui ne veut pas se passer de ses deux titulaires habituels sur les ailes Thomas Meunier et Thorgan Hazard. Face à l'Estonie, Castagne a ainsi été placé dans l'axe de la défense. Plus rapide que ses concurrents directs, qui prennent de l'âge, il a montré qu'il pouvait être également une solution fiable à ce poste.

Selon l'intéressé lui-même, les consignes du sélectionneur n'ont pas été difficiles à suivre. "Je comprends assez vite les plans de Martinez", a-t-il déclaré récemment en conférence de presse. Cela est évidemment dû au fait que Castagne a déjà acquis une grande expérience en Serie A et en Premier League où il a dû assez souvent s'adapter à de nouveaux systèmes. Si Toby Alderweireld reste un pion essentiel à ce poste, la complémentarité entre Thomas Meunier et Timothy Castagne, qui se connaissent parfaitement pour venir de la même région, facilite un éventuel remplacement forcé. Avec l'enchainement des matchs lors du prochain tournoi, il est toujours intéressant de faire des tests avant pour parer à toute éventualité. Évidemment, il faudra le juger encore face à d'autres calibres...

Suivez la rencontre entre le Pays de Galles et la Belgique ce mardi 16 novembre à 20h45 sur La Une.