C’était le 12 septembre. A Seraing, le Standard allait s’imposer 0-1 grâce à un pénalty de Selim Amallah. Depuis, les Liégeois courent après un nouveau succès en championnat.

Personne ne peut le nier, le Standard est très malade. Hormis une victoire poussive en Coupe de Belgique face à un Mouscron particulièrement faible, les Principautaires n’ont plus goûté aux joies de la victoire en championnat depuis plus de 2 mois. La dernière fois que les Rouches ont empoché les trois points, c’était le 12 septembre. Et là aussi, la victoire s’était dessinée sur pénalty.

Après trois défaites de rang et un début de championnat compliqué, Mbaye Leye avait pris la porte, remplacé par Luka Elsner. Mais le Franco-Slovène n’a pas encore réussi à s’imposer en championnat. Le point positif, c’est qu’il n’a pas encore perdu, alignant 4 partages en autant de rencontres. Mais si le Standard ne veut pas se retrouver à devoir lutter pour le maintien (il n’y a que 7 points d’écart avec le barragiste), il va devoir mettre fin à sa série de 7 matchs sans victoire.

Evolution positive

Si le bilan comptable est loin d’être satisfaisant, il y a toutefois certains motifs de satisfaction à retenir depuis l’arrivée de Luka Elsner. Certes, la défense est encore perfectible, mais dans le jeu offensif les Liégeois ont retrouvé un peu plus de consistance, inscrivant plus régulièrement des buts dans des phases de plein jeu, ce qui n’arrivait plus du tout avec Leye.

Dans la mentalité, les joueurs du bord de Meuse ont également retrouvé un peu plus d’allant. La preuve contre Bruges où, menés 2-0 et alors qu’on pensait que les Gazelles allaient sortir le rouleau compresseur, ils sont parvenus à renverser le match pour revenir à égalité et obtenir un très bon point. Mais il est important d’enfin remporter un match pour reprendre pleinement confiance.

Des Pandas malades

Pour espérer mettre fin à cette série, il faudra venir à bout de l’AS Eupen. Après un superbe début de championnat qui a vu les Pandas occuper la tête du classement, l’équipe de l’est du pays est largement rentrée dans le rang. 3 défaites et 1 partage lors des 4 derniers matchs ont coupé l’élan des hommes de Stefan Krämer.

Mais c’est peut-être pour ça que le Standard doit se méfier. Lors de leur dernier match, les joueurs d’Eupen ont remontré un meilleur visage, plus offensif. Or, c’est quand on leur offre des espaces que les Pandas sont le plus dangereux, pour autant que des joueurs comme N’Dri ou Nuhu fassent les bons choix. Ce sera loin d’être un match simple pour le Standard qui doit se méfier de l’animal blessé. Pour éviter toute mauvaise surprise, il faudra rapidement faire la différence… et la tenir. Chose compliquée cette saison.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, et notamment Standard – Eupen, ce samedi à 20h45 sur Eleven Pro League 1, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.