The Witcher : quelles différences entre le livre et la série ?

« The Witcher » est inspirée de la saga littéraire « Le Sorceleur » de l’auteur polonais Andrzej Sapkowski qui raconte l’histoire de Geralt de Riv, un être pourvu de pouvoirs surnaturels qui lui permettent de combattre les monstres les plus hideux et les plus diaboliques. La saga compte huit livres et la saison 2 de la série adaptée est maintenant disponible sur Netflix.

Le passé de Yennefer

La place occupée par Geralt constitue une première grande différence. Le premier tome s’intéresse exclusivement à Geralt, contrairement à la série. « The Witcher » propose un panel de personnages plus large : Geralt, Ciri et Yennefer. L’évolution de Yennefer est particulièrement frappante. Elle passe du statut de bossue marginale à sorcière. Dans le livre, son passé n’est révélé que petit à petit.

La relation entre Geralt et Yennefer

Dans l’œuvre littéraire, Geralt et Yennefer entretiennent une relation tumultueuse quand ils se rencontrent. Le lecteur reçoit de temps à autre des informations sur leur comportement parfois cruel l'un envers l'autre. Dans la série, c’est différent : durant la saison 1, ils apprennent à se connaître. Mariés au premier regard ? Mmm, en quelque sorte, mais d’une autre manière.

La reine Calanthe

L’une des différences majeures concerne la reine Calanthe, plus brutale dans la série que dans le livre. Elle veut exterminer quiconque possède une goutte de sang d’elfe dans les veines, alors que dans le livre, elle descend elle-même des elfes. Il n’y est pas question d’elfocide.

Tissaia de Vries

Voici encore un personnage ayant subi un profond lifting entre le livre et la série. Il s’agit de l’un des protagonistes les plus sympathiques du roman et l’un des mentors de Yennefer dans la Confrérie des magiciens. Dans la série, elle apparaît opportuniste, manipulatrice et calculatrice avec des tendances despotiques.

Le rituel des sorcières

Un changement radical – et assez sanglant – avec le livre concerne le rituel des sorcières, au cours duquel chacun peut changer d’apparence physique. Mais le rituel ne fonctionne qu’après avoir sacrifié son utérus. L’image est terrible, d’autant que la série illustre le processus en détail alors que dans le livre, il ne s’agit « que » de rendre stérile. Le côté gore de « Game of Thrones » a-t-il fait des émules ? Peut-être.

La chute de Cintra

Dans le livre, ce passage fait l’objet d’une simple mention. Mais dans la série, la chute de Cintra est brutale. Et en temps que spectateur, on ressent plus d’empathie pour Ciri. Astucieux !

Triss Merigold

Comme dans le jeu vidéo, le personnage de Triss Merigold apparaît plus tôt dans la série que dans le livre (elle n’arrive en effet que dans le tome 3). Dans la série, elle engage Geralt pour combattre la strige tandis que dans le livre, il s’agit d’un moment banal.

Séries

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top