Avec onze buts en douze matchs sous le maillot de l'équipe nationale espoirs, dont cinq lors des quatre premières journées de qualification à l'Euro 2023, Loïs Openda représente le principal atout offensif des U21 dirigés par Jacky Mathijssen. L'attaquant de Vitesse Arnhem espère continuer sur sa lancée lors des deux prochains matchs des Diablotins, contre la Turquie vendredi à Louvain (20h00) et en Ecosse mardi prochain (20h05 à Dundee). "C'est ce que je compte faire", a souri l'attaquant mardi en conférence de presse.
"Il y a bien une petite pression, mais je ne la prends pas mal", a expliqué Openda, 21 ans, au sujet des attentes générées par ses belles statistiques. "C'est une pression sans me mettre de pression. Quand je suis en U21, j'ai énormément confiance grâce à mes équipiers et à l'entraîneur. Cette pression ne me fait pas faire de mauvais matchs, au contraire elle me pousse à faire des bons matchs."

Avec les absences de Romelu Lukaku et de Michy Batshuayi, une place était peut-être à prendre chez les A. "Bien sûr, j'ai pensé à une petite sélection", a confié Openda. "Mais je ne suis pas déçu, il reste Benteke et Origi chez les A et le coach a encore besoin de moi ici pour nous qualifier pour l'Euro. Le coach est très content de moi, et moi je suis très content d'être avec les U21. Il y a énormément de talent ici. Si on pouvait se qualifier pour l'Euro, ce serait très bien pour l'équipe mais aussi pour la Belgique, parce que c'est rare que la Belgique se qualifie à l'Euro espoirs."

La route vers l'Euro passe par deux matchs, contre la Turquie et en Ecosse. "Ce sont deux matchs très difficiles", estime Openda. "En Turquie, ce n'était pas facile malgré le 0-3. Elle joue bien au foot et s'est créée des occasions. C'est une équipe très physique, avec des joueurs costauds et des avants rapides qui savent se créer des occasions. L'Ecosse, nous ne connaissons pas vraiment l'équipe, mais nous savons que les Ecossais sont des joueurs très durs et ce sera un match comme contre le Danemark (victoire 1-0, ndlr)."

Ignace Van der Brempt, 19 ans, doit lui composer avec la concurrence d'Hugo Siquet sur le flanc droit. "Cela se passe bien entre nous. C'est toujours gai la concurrence, cela m'aide à être meilleur, à travailler plus. Il y a beaucoup de concurrence tant au Club qu'en U21, c'est mieux, tout le monde va à fond", a confié le Brugeois. "Je me sens bien au poste de latéral en équipe nationale. C'est différent qu'au Club. Je peux être offensif et peux aussi montrer mes qualités défensives."

Les jeunes Diables sont actuellement en tête du groupe I avec 12 points (4 matchs) devant le Danemark (6 points, 3 matchs) et la Turquie (4 points, 3 matchs). L'Ecosse suit avec 1 point en deux rencontres. Le Kazakhstan ferme la marche avec 0 point en quatre matchs.