Ce dimanche, la ville de Milan sera séparée en deux camps, le temps du derby della Madonnina entre l’AC et l’Inter (20h45). En 2005, le duel entre les deux clubs en quart de finale retour de la Ligue des champions avait donné lieu à des scènes de chaos et l’un des clichés les plus mémorables de l’histoire du football.
Nous sommes le 12 avril 2005 et l'AC Milan affronte l'Inter en quart de finale retour de la Ligue des champions. Les deux clubs partagent le même stade, mais ce sont bien les Rossoneri qui sont considérés comme visiteurs ce soir-là. Au match aller une semaine plus tôt, les hommes de Carlo Ancelotti s’étaient imposés 2-0 grâce à des buts de Jaap Stam et Andriy Shevchenko.

L'ire des supporters intéristes

L’attaquant ukrainien du Milan récidive d'ailleurs au match retour en ouvrant le score à la demi-heure de jeu d’une magnifique frappe du gauche. La situation devient donc très délicate pour l’Inter, qui accuse désormais un retard de trois buts mais doit en inscrire quatre pour se qualifier au tour suivant, en raison de la règle du but marqué à l'extérieur.

Les minutes s’égrènent et les Nerazzurri ne parviennent pas à trouver la faille dans la défense milanaise. À vingt minutes du terme, un but d'Esteban Cambiasso redonne espoir aux Intéristes, mais leur joie est de courte durée. Le but est annulé à cause d’une faute peu évidente de l'attaquant Julio Cruz sur Dida, le portier du Milan.

Pour les supporters de l'Inter, c’est la frustration de trop. Ils laissent éclater leur colère en lançant divers projectiles sur la pelouse et en direction de Dida. Le gardien brésilien sera brûlé à l’épaule droite par un fumigène lancé depuis la Curva Nord. Au milieu du chaos, les panaches de fumée rouge s’élèvent et enveloppent bientôt toute une partie du stade.

Un cliché mythique

Alors que l'agitation règne sur la pelouse et dans les tribunes, Marco Materazzi, le rugueux défenseur de l’Inter, et Rui Costa, milieu offensif des Rossoneri, se tiennent côte à côte et assistent, impuissants, aux débordements depuis le rond central. À un moment, Materazzi se penche vers Rui Costa et pose son bras sur l’épaule de son adversaire. Cette scène de calme et d'union a été immortalisée et est entrée dans la légende par son contraste avec la frénésie des tribunes et l'électricité ambiante.

Après une vingtaine de minutes d’interruption et une brève tentative de reprise, le match est définitivement arrêté. L’AC Milan l'emporte 0-3 sur tapis vert, tandis que l’Inter est sanctionné par l'UEFA de quatre matchs à huis clos et d'une amende de 300.000 francs suisse pour le comportement de ses supporters.

Suivez le meilleur de la Serie A tout au long de la saison, y compris le derby entre l'AC Milan et l'Inter de ce dimanche 7 novembre à 20h45, sur les chaines d'Eleven Sports disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.

Le programme de la 12e journée de Serie A:

Vendredi 5 novembre
  • Empoli - Genoa: dès 20h45 sur Eleven Sports 2
Samedi 6 novembre
  • Juventus - Fiorentina: dès 18h sur Eleven Sports 2
Dimanche 7 novembre
  • Venezia - AS Rome: dès 12h30 sur Eleven Sports 1
  • Naples - Hellas Verone: dès 18h sur Eleven Sports 2
  • AC Milan - Inter: dès 20h45 sur Eleven Sports 1