Wesley Hoedt va retrouver l’Antwerp avec Anderlecht où il peine à convaincre

Jupiler Pro League |

En besoin de défenseurs centraux, Anderlecht a jeté son dévolu sur Wesley Hoedt. Le solide Néerlandais avait déjà connu la Pro League puisqu’il avait joué à l’Antwerp, que les Mauves retrouvent ce week-end. Toutefois, ce transfert n’a pas encore convaincu les observateurs.

De Proximus

Partager cet article

Depuis le retour de Vincent Kompany à Anderlecht, l’effectif est devenu un hall de gare avec quantité de joueurs venus en prêt qu’il faut remplacer chaque saison. Cette saison, c’est notamment en défense que les Mauves ont recruté, attirant Wesley Hoedt en provenance de Southampton. Le Néerlandais s’est engagé pour 4 ans, histoire de s’inscrire dans la durée au Lotto Park.

Cette venue en avait surpris plus d’un car Hoedt n’est pas un inconnu dans notre plat pays. Lors de la saison 2019-2020, il avait été prêté à l’Antwerp. Mais au Great Old, Hoedt n’avait pas réellement convaincu. Les Anversois n’avaient d’ailleurs pas cherché à conserver le joueur pour la saison suivante. Voir Anderlecht attirer le joueur avait donc de quoi étonner.

Joueur lent

Doté d’un gabarit de déménageur, Wesley Hoedt brille plus par ses qualités athlétiques que par la finesse de son jeu et sa pointe de vitesse. C’est d’ailleurs le gros point noir de son jeu, alors que le Anderlecht de Vincent Kompany cherche à jouer haut. Régulièrement, le Néerlandais se retrouve mal positionné par rapport à un attaquant qui cherche la profondeur. Une lenteur qui se remarque également dans le rythme qu’il donne au ballon.

Son problème vient aussi de son manque de rythme. Il est arrivé avec peu de temps de jeu derrière lui et s’est directement installé comme titulaire dans le onze de Kompany. Son expérience (il a 27 ans et a joué en Angleterre et en Italie) plaidait évidemment pour lui. Mais on a rapidement senti qu’il devait retrouver ses marques.

Si Anderlecht veut franchir un palier, cela passera immanquablement par une élévation du niveau de jeu de Hoedt. Annoncé comme le futur patron de la défense anderlechtoise, le Néerlandais n’a pas encore véritablement endossé ce rôle. Il est temps de le faire.

Cauchemar italien

Wesley Hoedt, qui a reconnu après le match contre le Standard ne pas être dans la meilleure forme de sa vie, doit retrouver la confiance, elle qui l’avait abandonné l’an dernier à la Lazio. Non conservé par l’Antwerp, le joueur avait retrouvé le club romain – toujours en prêt depuis Southampton – où il s’était révélé au plus haut niveau. Il espérait, dans un environnement qu’il connaissait bien – se refaire une place au soleil et redonner un coup de boost à sa carrière.

Cependant, les espoirs se sont rapidement transformés en déception. Le Néerlandais a vécu un véritable cauchemar dans la Botte. Son temps de jeu n’a pas décollé (945 minutes en Serie A) avec à la clef de nombreuses erreurs. En février, il avait même été qualifié de pire joueur sur la pelouse par la presse italienne après un match contre l’Inter.

Ce dimanche, contre l’Antwerp, ses anciens équipiers chercheront très certainement à lui faire vivre un autre cauchemar et, par corollaire, à tout Anderlecht.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, et notamment Antwerp - Anderlecht, ce dimanche dès 18h30 sur Eleven Pro League 1, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top