‘L’amour est dans le pré’ : coups de cœur, déceptions et choix difficiles pour les agriculteurs

Les speed-datings ont démarré pour certains candidats agriculteurs de l’ ‘Amour est dans le pré’. Entre coups de cœurs, quelques déceptions et surtout des choix très compliqués, le deuxième épisode de cette saison 13 a plutôt été riche en émotions et (mauvaises) surprises !

Speed-datings en dents de scie

Pour ce deuxième épisode de l’ ’Amour est dans le pré’, ce sont Grégory, Fabian, Alain, Nicolas et Jean qui ont pu découvrir leurs prétendant(e)s lors de ce speed-dating. Elles (et ils) sont nombreuses(eux) à être venus à ce premier rendez-vous. Pourtant, la déception a été directement présente pour notre bavard et romantique Grégory, car son coup de cœur lors des lettres, Sabine, n’a pas pu venir le rencontrer pour des raisons personnelles. Visiblement, elle ne se rendra pas non plus à la ferme. Cette annonce a empli de doutes Grégory, qui a tout de même su rebondir et découvrir ses autres prétendantes avec joie.

Quant à Fabian, l’un des jumeaux de l’ ‘Amour est dans le pré’, il avait du mal à se séparer des candidates… En effet, le jeune homme a oublié quelques fois de retourner le sablier qui leur laissait cinq minutes de discussion avec chacune des prétendantes. On peut dire que son speed-dating aura été placé sous le signe de l’humour, lui qui n’a cessé de faire rire ses (peut-être) futures dulcinées. Elles-mêmes n’ont d’ailleurs pas manqué de faire rire malgré elles ! On pense notamment à la petite chute de la dernière venue, Laurie, alors qu’elle marchait vers Fabian. On peut dire qu’ils se souviendront de ce premier rendez-vous !

Du côté de Nicolas, notre cavalier, le rire a également été de la partie, puisque son coup de cœur des lettres, Jean-François a une phobie plutôt particulière… Les poules ! Et il y en avait plein le rendez-vous, ce qui a valu quelques moments hilarants. Heureusement, Nicolas a des chevaux et non des poules, une passion commune des deux hommes. Notre fermier a pu également rencontrer Sébastien, qui est venu directement de sa Suisse natale, après six heures de route ! Est-ce qu’après cet effort qui en dit long, Nicolas va le choisir pour venir à la ferme ?

Jean n’est pas venu seul à son speed-dating, il est venu avec sa petite chienne, déjà une mascotte auprès des prétendantes. Après avoir hésité sur sa chemise et s'être montré plutôt stressé, il a rencontré en toute simplicité ses neuf candidates. Pourtant, il ne peut en choisir que trois pour venir à la ferme, un choix très compliqué pour lui qui a du mal à réfléchir avec son cœur !  

Quant à Alain, il est arrivé un peu en retard à son propre rendez-vous, faisant patienter sa première prétendante. Heureusement, elle ne lui en n’a pas tenu rigueur, lui qui s’est montré comme à son habitude, assez séducteur !

Les premières sélectionnées et mauvais point pour Jean

Le choix a été très difficile pour nos agriculteurs. Choisir parmi autant de belles rencontres, la peur de se tromper alors qu’ils font, pour certains, le choix d’une vie. Leur grand cœur ne voulait pas non plus décevoir ou rendre triste celles qui ont fait le déplacement pour les rencontrer. Grégory avait tellement peur de passer à côté d’une belle histoire d’amour, que le choix a été rude pour lui. Il s’est montré très touché lors de ce dernier. Parmi ses quatre prétendantes, c’est Valérie qu’il a décidé de ne pas inviter à la ferme. La « bimbo » a peut-être trop insisté sur son envie de venir à la ferme et sur leur compatibilité, au point que Grégory aurait ressenti un manque de sincérité de sa part ? En tout cas, son choix a été fait et les téléspectateurs ont pu découvrir l’arrivée de Rosana et de Laurence chez lui, à Péruwelz. En tant que gentleman et perfectionniste, il était très impatient de recevoir ses coups de cœur dans sa ferme et a tout préparé dans le moindre détail pour leur venue !

Par contre, Jean s’est montré très hésitant sur son choix. Trop de choix tue le choix comme on dit, et avec neuf candidates au rendez-vous, on peut dire qu’il était très compliqué pour l’agriculteur de savoir sur quel pied danser. Lui qui cherche la future mère de ses enfants, avait très peur de se manquer. Sandrine lui a conseillé de ne pas trop réfléchir et de suivre son cœur… Et de ce que l’on sait déjà, Laura et Christine font partie des trois sélectionnées pour la ferme. Mais Jean a perdu beaucoup de point, notamment du côté de Laura, qui est arrivée en première et seule chez lui. Heureusement, le frère de Jean était là pour l’accueillir, mais elle aura attendu deux heures que son agriculteur finisse la moisson de ses champs pour enfin la recevoir. De plus, Christine étant aussi arrivée chez lui, il n’a pas manqué de leur imposer de faire les courses et le repas du soir, pour qu’il puisse finir son travail tranquillement… Un accueil qui n’est pas vraiment passé auprès des deux jeunes femmes. Affaire à suivre !

Retrouvez ‘L’amour est dans le pré’ tous les dimanches à 20h50 sur RTL TVI, sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

 

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top