Les supporters du FC Barcelone ont dû pousser un ouf de soulagement hier à l’annonce du licenciement de Ronald Koeman, dont la position à la tête de l'équipe n'était plus tenable. La question de la succession du Néerlandais est désormais sur toutes les lèvres. L'heure de Xavi, légende du club, a-t-elle enfin sonné?
Mercredi soir, la direction du FC Barcelone a décidé de se séparer de son entraîneur Ronald Koeman, à la suite d’une nouvelle douloureuse défaite contre le Rayo Vallecano (1-0). Le Néerlandais de 58 ans coachait les Catalans depuis un peu plus d'un an, mais la pression sur ses épaules s'est fait de plus en plus forte à mesure que les mauvais résultats s’enchaînaient. Koeman, qui pensait avoir trouvé le job de ses rêves à Barcelone, a vécu un véritable cauchemar dans le club où il a connu tant de succès comme joueur.

Depuis l’annonce de son départ, les spéculations vont bon train. Qui la direction catalane choisira-t-elle pour tenter de sortir le club du marasme dans lequel il se trouve?

Xavi en pole position

La piste la plus probable mène à Xavi Hernandez. Celui qui a remporté pas moins de 25 trophées avec le Barça en tant que joueur, dont quatre Ligues des champions, apparaît comme le successeur idéal de Koeman à la tête des Blaugranas. Ces dernières années, l’ancien milieu de terrain a déjà été cité à plusieurs reprises pour reprendre les rênes de son ancien club, mais le deal ne s’est jamais réalisé. Malgré son statut d’icône en Catalogne, son manque d'expérience avait sans doute pesé dans la balance à l'époque.

Mais les choses ont changé ces derniers temps et, après deux saisons comme entraîneur à Al Sadd, au Qatar, Xavi semble désormais prêt à sauter le pas. "Je ne sais pas de quoi mon avenir sera fait, mais je suis ouvert à tout", a déclaré le Catalan de 41 ans à la chaîne de télévision espagnole TVE. Il s'est aussi récemment dit "prêt entraîner n'importe quelle équipe dans le monde".

En mai dernier, Xavi a prolongé jusqu'en 2023 son contrat avec Al Sadd, avec qui il a déjà remporté plusieurs trophées. Les dirigeants barcelonais devront donc payer une indemnité au club qatari s'ils veulent rapatrier leur icône. Mais, selon les médias espagnols, Xavi négocierait déjà avec le Barça depuis plusieurs semaines. Plusieurs discussions auraient eu lieu entre l’ex-joueur et le président Joan Laporta, qui s’entendent très bien.

Une surprise?

Si Barcelone ne parvient pas à attirer Xavi, vers qui le président Laporta pourrait-il bien se tourner? L'option la moins chère mènerait à Sergi Barjuan, actuel coach de l’équipe réserve. Toutefois, s'il est nommé, ce dernier devrait seulement assurer l’intérim le temps que les négociations avec le nouvel entraîneur aboutissent. D'autres noms circulent également, comme Erik Ten Hag (Ajax), Marcello Gallardo (River Plate) et... Roberto Martinez, sélectionneur des Diables Rouges.

Mais, comme pour Xavi, ces trois coachs sont sous contrat, ce qui ne fait pas les affaires de Barcelone. Si les Blaugrana souhaitent se tourner vers un entraîneur libre, l’Allemand Joachim Löw et les Italiens Antonio Conte et Andrea Pirlo semblent les options les plus plausibles.

Suivez la Liga tout au long de la saison sur les chaînes d'Eleven Sports, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus Pickx.