L'acteur Alec Baldwin s'entraînait à dégainer son arme et la pointait en direction de la caméra quand est parti le coup de feu fatal à une directrice de la photographie lors d'un tournage aux Etats-Unis, selon des documents judiciaires cités lundi par des médias américains.
Le réalisateur Joel Souza, blessé à l'épaule par le tir, se tenait derrière la victime Halyna Hutchins. Il a déclaré avoir entendu ce qui ressemblait au "bruit d'un fouet, et un gros 'pan'", selon un rapport d'enquête préliminaire obtenu par la chaîne NBC.

"Alec (Baldwin) était assis sur un banc dans un décor d'église, et il s'entraînait à dégainer", selon le document. Le réalisateur regardait lui par-dessus l'épaule d'Halyna Hutchins.

Après le coup de feu, la cinéaste "s'est agripée l'abdomen", a précisé le réalisateur, en ajoutant qu'elle avait "commencé à trébucher en arrière" et avait été "aidée à se mettre par terre".

Le cameraman Reid Russell a précisé que la scène n'avait pas été filmée, car l'équipe se préparait à tourner.

L'équipe du film "Rust", tourné dans l'Etat du Nouveau-Mexique, revenait d'une pause déjeuner, et Joel Souza a déclaré "ne pas être sûr" que l'arme avait subi un nouveau contrôle de sécurité.

Halyna Hutchins, 42 ans, a été touchée au torse jeudi après l'actionnement par Alec Baldwin d'une arme utilisée comme accessoire, un accident aussi rare que tragique qui a profondément choqué le monde du cinéma. Elle a été déclarée morte quelques heures plus tard.

Une enquête policière est en cours, et Alec Baldwin a été entendu. Aucune arrestation n'a pour l'instant été menée.

Dimanche, une veillée en hommage à Halyna Hutchins a été organisée à Burbank, près de Los Angeles. L'ambiance était chargée d'amertume et de tristesse, les participants souhaitant savoir comment une telle tragédie avait été possible.

Une pétition sur le site change.org, appelant à l'interdiction des armes à feu réelles sur les tournages et à de meilleures conditions de travail pour les équipes, avait récolté plus de 24.000 signatures lundi.