Le Standard de Liège se déplace à Mouscron, pensionnaire de D1B, ce mardi à 20h45, pour le compte des seizièmes de finale de la Croky Cup. Les Rouches espèrent se refaire une santé contre des Hurlus encore plus mal en point qu'eux.
La saison dernière, alors qu’il n’était pas au mieux en Jupiler Pro League, le Standard s’était incliné en finale de la Coupe de Belgique contre le Racing Genk. Cette saison encore, la Croky Cup sera plus que probablement la seule chance de décrocher un trophée pour les Liégeois, dans le marasme en championnat. Mais le club de Sclessin est une équipe de coupe par excellence, comme il l’a prouvé en disputant la finale de la Croky Cup à trois reprises au cours des cinq dernières années.

Deux clubs en crise

Dire que le Standard réalise une saison décevante dans la Jupiler Pro League est un euphémisme: le club se débat depuis plusieurs semaines en bas de tableau et compte seulement 15 points sur 36 possibles après douze journées. Le mauvais début de saison a coûté sa place à Mbaye Leye il y a trois semaines, et c’est aujourd’hui Luka Elsner qui est censé permettre aux Rouches de remonter la pente. Pour ne rien arranger, les finances liégeoises sont également loin d’être au beau fixe.

Une situation qui réveille de plus en plus la colère des supporters du club liégeois, qui n’ont récemment pas hésité à s’en prendre à leur direction par banderoles interposées. Une bonne entrée en matière en Coupe serait donc de nature à les rassurer quelque peu tout en redonnant confiance aux troupes d’Elsner.

Pour ce faire, il faudra se défaire de l'Excel Mouscron, premier obstacle à se dresser sur la route des Rouches. En D1B, les Mouscronnois sont englués dans une crise encore plus profonde que celle des Liégeois, puisqu’ils n’ont pas encore gagné le moindre match en championnat cette saison. Avec trois petits points, ils végètent actuellement à la dernière place du classement, à six points du RWDM, avant-dernier.

Grand ménage à Mouscron

Un début d’exercice fatal à Enzo Scifo, démis de ses fonctions à la mi-octobre, et aux frères Mbo et Emile Mpenza, qui occupaient respectivement les postes de directeur technique et entraîneur adjoint. C’est désormais sous les ordres de leur nouvel entraîneur José Jeunechamps, ex-T2 de Scifo, que les Hurlus devront rectifier le tir.

Les Mouscronnois se rassureront peut-être en jetant un coup d’œil aux statistiques. Lors de leurs trois derniers duels contre le Standard, ils sont restés invaincus et se sont même imposés à deux reprises sur la plus petite des marges. Autre tuile pour les Rouches, l’absence de Selim Amallah, sur la touche pour au moins un mois en raison d'une déchirure à l'adducteur. L’ex-Mouscronnois de 24 ans a déjà inscrit deux buts et délivré deux passes décisives en neuf matchs de championnat cette saison.

Suivez le seizième de finale de Croky Cup entre Mouscron et le Standard ce mardi 26 octobre dès 20h45 sur Club RTL.