Meilleure équipe de la Ligue lors de la saison régulière l’an dernier, le Jazz s’est ensuite effondré en Playoffs pour la deuxième année de suite. Il est temps de passer un cap dans l’Utah. 

Comme chaque année, les observateurs pointent le Jazz dans les équipes à suivre, sans pour autant les citer comme un vrai prétendant au titre. Mais depuis la saison dernière, les choses ont peut-être changé. Lors de la saison régulière, Donovan Mitchell et sa bande ont montré qu’ils pouvaient évoluer à un haut niveau avec 59 victoires et 23 défaites ainsi que la première place à l’Ouest. 

C’est ensuite que cela se gâte. Dommage, car c’est le moment le plus important : les playoffs. Vainqueur 4-1 de Memphis, le Jazz affronte ensuite les Clippers. 4-4, Kawhi Leonard se blesse, on se dit que la route du Jazz est tracée vers la finale. Mais Paul George et Terance Mann entèrent les Mormons qui quittent encore la scène après avoir laissé entrevoir de belles promesses. 

Le Jazz solide des deux côtés

Tant offensivement que défensivement, le Jazz fait peur. Défensivement d’abord, l’équipe possède Rudy Gobert. Le pivot français a montré de grandes choses l’an passé, décrochant son troisième titre en quatre ans de défenseur de l’année (DPOY). Il possède à ses côtés des joueurs comme Royce O'Neale ou encore Mike Conley, capables de mettre en place une défense de fer.  

Et offensivement, si l’arme la plus dangereuse se nomme Donovan Mitchell, le danger peut venir de partout dans l’équipe de Quin Snyder : Bogdanovic, Conley, Ingles ou encore Clarkson, élu 6e homme de l’année il y a quelques mois, peuvent tous prendre feu et planter 20 pions sans vraiment forcer les choses. L’objectif est donc clair dans l’Utah : faire au moins aussi bien que la saison dernière. 

Se réinventer pour progresser

Pour aller plus loin en playoffs, le Jazz va devoir quelque peu revoir sa copie. Quin Snyder a eu du mal à trouver la bonne formule face aux Clippers afin de mettre en difficulté cette équipe qui a su s’ajuster en cours de série. Peu de changements ont été faits entre la régulière et les playoffs et c’est là que doit intervenir le coach en tentant des choses pour surprendre les adversaires.

Adepte des trois points, un manque de réussite peut rapidement déstabiliser l’équipe qui devra se remettre de deux éliminations en demi-finale de conférence. Tout dépendra aussi de la santé de certains joueurs comme le meneur Conley dont l’absence a fait mal en fin de saison d’autant qu’il est difficilement remplaçable. Un beau défi attend donc le Jazz cette saison ! 

Suivez la saison de NBA sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus.

La semaine NBA sur Eleven Sports :

Mercredi 27 octobre

  • Utah Jazz - Denver Nuggets à 4h sur Eleven Sports 2

Samedi 30 octobre

  • Denver Nuggets - Dallas Mavericks à 4h sur Eleven Sports 2
  • Washington Wizards - Boston Celtics à 23h sur Eleven Sports 2

Dimanche 31 octobre

  • Dallas Mavericks - Sacramento Kings à 20h30 sur Eleven Sports 2