Il y a deux saisons à peine, Dino Toppmöller, un total inconnu au sein du football belge, avait surpris tout le monde en emmenant l'Excelsior Virton vers les sommets de la D1B, alors que le club venait d'être promu. Depuis, il a fait beaucoup de chemin...
Dino Toppmöller avait loupé de très peu le titre de la première période en 2019/2020, avant de quitter Virton en décembre 2019 en raison d'obscurs différends avec la direction du club gaumais.

Le RE Virton avait ensuite connu une série de déboires extrasportifs, suivant une courbe inverse à celle de Toppmöller qui était devenu, à peine un an plus tard le T2 de Julian Nagelsmann au Red Bull Leipzig. Manifestement, le courant est immédiatement passé entre les deux hommes car, à l'été 2021, lorsque Nagelsmann a été recruté par le Bayern, il a emmené Toppmöller avec lui.

Quelques mois plus tard, Toppmöller a connu un véritable baptême du feu, mercredi soir, en Champions League, à l'occasion du déplacement du Bayern à Benfica. Nagelsmann, grippé, ayant été obligé d'observer une quarantaine et de rester à son hôtel, c'est son T2 qui était sur la banc pour affronter Jan Vertonghen et ses équipiers.

Résultat : une victoire 0-4 pour les Bavarois, mêmes si le match a été plus difficile que le score ne le laisse paraître. "Nous avions préparé le match ensemble et Nagelsmann m'a communiqué ses changements", expliquait-il modestement après le match. Des changements gagnants puisque la montée au jeu de Serge Gnabry a fait basculer le match et a permis au Bayern de remporter une importante victoire.