La NBA reprenait ses droits dans la nuit de mardi à mercredi et les Lakers recevaient les Warriors pour la première de leur Big Three composé de LeBron James, Anthony Davis et du nouveau venu, Russel Westbrook. Mais ce dernier est passé à côté de son sujet. 

8 points à 4/13 et 4 pertes de balle : Russel Westbrook rêvait sans doute d’une plus belle première sous ses nouvelles couleurs qui ont connu une défaite 114-121 face au Golden State d’un Stephen Curry lui aussi maladroit mais qui a pu s’appuyer sur un banc efficace. Il n’en fallait pas plus pour déjà pointer du doigt le MVP 2017. 

D’autant qu’à côté de lui, LeBron James et Anthony Davis ont répondu présents même s’ils ont quelque peu péché au niveau des lancers francs. A bientôt 37 ans, le King a compilé 34 points, 11 rebonds et 5 passes pendant que Davis noircissait la feuille de statistiques avec 33 points et 11 rebonds lui aussi. La copie de Westbrook fait clairement tâche malgré ses 5 rebonds et 4 passes décisives. 

Trop de pression ?

Le meneur réalise un rêve en portant le maillot des Lakers : jouer chez lui, à Los Angeles. Questionné par les journalistes après cette défaite, les deux leaders des champions 2020 ont bien évidemment défendu leur nouvel équipier. "Beaucoup de choses ont dû se bousculer dans sa tête. C’est un enfant de L.A., il a grandi en regardant les Lakers, puis après tant d’années, il enfile un maillot des Lakers, au Staples Center…" a expliqué James qui ne s’inquiète pas pour Russ.

"J’ai dit à Russ de rentrer chez lui et de regarder une comédie. De sourire et d’arrêter d’être si dur avec lui-même" a confié le King à ESPN. Très exigeant avec lui-même, Westbrook sait qu’il est passé à côté mais hors de question de s’alarmer pour les Angelenos. Il n’a pas chercher d’excuses face aux journalistes : "Cela n’avait rien de différent d’un match normal, à part le fait que c’était à la maison."

Jouer son jeu

L’effectif ne compte que trois joueurs présents l’an dernier, l’équipe doit donc se construire. Si les Lakers ont perdu, tout n’est pas à jeter car LeBron et ses équipiers ont longtemps semblé maîtriser leur sujet avant de connaitre un trou à la fin du troisième quart. Westbrook doit trouver sa place aux côtés de LeBron James notamment qui aime lui aussi porter le ballon. Chez les Lakers, on ne souhaite qu’une chose, que Westbrook fasse du Westbrook : "Nous attendons de lui qu’il soit lui-même, qu’il soit agressif, qu’il soit Russell Westbrook, le gars pour qui on a fait un trade. Une fois qu’il le sera, on saura comment jouer avec lui, ce n’est qu’une question d’apprentissage" a laché Anthony Davis. 

D’autant que ces dernières saisons, Westbrook a connu un démarrage difficile avant de jouer à un très haut niveau, emmenant notamment les Wizards en playoffs l’an dernier. A Frank Vogel de trouver les ajustements nécessaires pour faire briller le joueur de bientôt 33 ans. Sans cela, la saison des Lakers risque d’être un vrai flop. 

Premier élément de réponse pour les Lakers ce samedi à 4h du matin face au Phoenix Suns. Suivez la saison de NBA sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus.

Samedi 23 octobre

  • L.A. Lakers - Phoenix Suns (àpd 04h00 sur Eleven Sports 3)

Dimanche 24 octobre

  • Cleveland Cavaliers - Atlanta Hawks (àpd 00h00 sur Eleven Sports 2)
  • Brooklyn Nets - Charlotte Hornets (àpd 22h00 sur Eleven Sports 2)