Après les Mondiaux ratés de Fnatic, l’heure est au bilan du côté de l’organisation britannique. Avec comme question principale : de quoi sera faite l’équipe alors que les rumeurs vont bon train sur ce qui s’est passé lors de la compétition ?

Si il y a bien une équipe européenne qui aura fait couler beaucoup, beaucoup d’encre lors de ces Worlds 2021, c’est Fnatic. Retour le 11 octobre : dans un communiqué publié sur Twitter, la structure annonce le retour de son ADC Upset à Berlin pour raisons familiales. L’aventure démarre donc très mal pour l’équipe qui va devoir composer sans l’un des ses principaux atouts. Une nouvelle qui affaiblit donc le roster aussi bien dans le jeu que dans l’état d’esprit, ce que Bwipo confirmera par la suite.

Des Worlds chaotiques

La suite de l’histoire, on la connait tous : Fnatic démarre sa phase de groupes sans sécuriser une seule victoire, se plaçant dos au mur pour les matchs retours. Des matchs retours durant lesquels Fnatic montrera un tout autre visage. Mais malgré ce changement, l’équipe ne sera pas capable de corriger le tir. Fnatic sort de ces groupes en dernière position de sa poule, et loupe de loin les quarts-de-finale.

C’est dans un Twitlonger publié au lendemain de cet échec que le Belge explique selon lui les raisons de cet échec. Selon lui, la nouvelle de l’absence de Upset ne leur aurait été communiquée que quelques heures avant le début de la compétition. C’est en larme que le jungler de la formation a accueilli l’information, le succès de l’équipe reposant, selon lui, majoritairement sur les performances de leur botlane.

Le management de l’équipe y est encore une fois pointé du doigt. On notera aussi le fait que Bwipo a décidé d’unfollow de Twitter une série de responsables chez Fnatic, notamment le CEO Sam Matthews et le manager de l’équipe, Javier “Dardo” Zafra, présent sur place avec l’équipe.

Bwipo y explique aussi que selon lui, le presque retournement de situation ayant eu lieu en deuxième semaine n’est dû à personne d’autre qu’à … sa copine. Une formulation considérée par beaucoup comme maladroite qui met de côté l’entièreté de l’équipe et d’un management avec lequel Bwipo semble définitivement en froid.

Mais alors que le roster au complet est engagé sous les couleurs de Fnatic jusqu’en 2023, le contrat de Bwipo prendra fin le 15 novembre prochain. Ce dernier pourait donc s’engager dans le mercato en tant qu’agent libre. Selon les dernières rumeurs, ce dernier explorerait ses options dans différents rôles. Pour rappel, le Belge avait souligné au cours de la saison que les résultats de Fnatic seraient déterminants dans sa manière d’envisager l’avenir.