Les inondations et glissements de terrain causés par le passage du typhon Kompasu ont causé la mort de 40 personnes aux Philippines, tandis que 18 autres sont encore portées disparues, a indiqué dimanche l'agence nationale des catastrophes.
Plus de 43.000 personnes ont été déplacées et près de 7.400 habitations ont été endommagées, a-t-elle poursuivi.

La province d'Ilocos Sur, située dans le nord-ouest de l'île de Luçon et surprise par des inondations rapides, est la plus endeuillée avec 14 décès et 5 disparus. La province voisine de Benguet compte, elle, neuf morts principalement dus à des glissements de terrain et celle de Pangasinan déplore sept décès par électrocution, noyade ou dans les coulées de boue. Cinq personnes ont péri dans la province de Pangasinan et cinq autres dans celles de Ilocos Norte, Cagayan et La Union.

Les terres cultivables et les infrastructures ont subi d'importants dommages, estimés à plus de 3,22 milliards de pesos (55 millions d'euros), selon une estimation de l'agence philippine des catastrophes.

Une vingtaine de typhons s'abattent chaque année sur l'archipel philippin. Le plus violent, baptisé Haiyan, avaient laissé 6.300 morts dans son sillage et 4 millions de déplacés en novembre 2013.