L'Union Saint-Gilloise a parfaitement redémarré après la pause internationale en prenant le meilleur sur Seraing à domicile samedi après-midi. Dans le duel des promus comptant pour la onzième journée de championnat, les Bruxellois se sont imposés 4-2 alors qu'ils étaient menés 0-2 à la mi-temps et qu'ils évoluaient à 10 contre 11.
Les visiteurs mettaient le pied sur le ballon dans les premières minutes de jeu et Georges Mikautadze ratait de peu son contrôle dans le rectangle à la 7e minute après un débordement de Sambu Mansoni. Il manquait là une énorme possibilité de donner l'avantage aux Liégeois. 
La rencontre était assez fermée et l'Union mettait timidement le nez à la fenêtre à la 20e minute via une tête trop croisée de Deniz Undav sur un centre de Loic Lapoussin. Le ballon passait largement à côté et n'inquiétait pas le portier de Seraing.
Sept minutes plus tard, le même Undav tentait sa chance de loin, mais ne trompait pas la vigilance de Gillaume Dietsch qui repoussait l'envoi à ras-de-sol sans trop de difficulté. 
Les visiteurs prenaient logiquement l'avantage à la 31e minute grâce à un cavalier seul d'Ablie Jallow. Le Gambien récupérait le ballon dans son propre camp avant de s'en aller vers le but adverse et finalement tromper Anthony Moris avec l'aide du poteau. Il inscrivait là son deuxième but de la saison. 
A peine quatre minutes après l'ouverture du score, George Mikautadze, bien lancé en profondeur par Youssef Maziz, déboulait sur le flanc droit des Métallos et remportait son duel avec Christian Burgess, dernier défenseur. Il se retrouvait seul face à Moris et plaçait le cuir entre les jambes du dernier rempart bruxellois pour doubler l'avance des visiteurs.
L''Union terminait la première mi-temps de manière catastrophique avec l'exclusion de Lazare Amani (45e) à la suite d'un second carton jaune pour manque de respect envers l'arbitre. 
Dix minutes après le retour des vestiaires, l'Union mettait la pression sur son adversaire et Kaoru Mitoma, monté au repos et bien isolé dans le rectangle, trompait la vigilance du gardien des Métallos via un ballon bien placé du plat du pied.
L'Union continuait sur sa lancée et Dante Vanzeir mettait le portier visiteur à l'épreuve à la suite d'un envoi qui prenait la direction de la lucarne, mais finalement bien détourné par Dietsch (61e).
Le même Vanzeir s'illustrait à nouveau quelques instants après sa grosse occasion en poussant le ballon au fond des filets (66e). L'attaquant était à la réception d'un bon centre à ras-de-terre dans le rectangle et coupait la trajectoire au second poteau pour ramener les deux équipes à égalité.
A la 76e minute, l'Union prenait méritoirement l'avance grâce, une nouvelle fois, à Mitoma qui inscrivait son deuxième but personnel. Le joueur japonais marquait quasiment de la même manière que lors de sa première réalisation et mettait l'Union aux commandes. L'infériorité numérique des Bruxellois ne se faisaient absolument pas ressentir.
Une minute avant la fin, Mitoma y allait de son triplé. Le joueur entré à la mi-temps partait du milieu de terrain pour s'engouffrer dans le rectangle des Métallos et tromper le gardien d'un tir croisé. 
Au classement, grâce à cette nouvelle victoire, les hommes de Felice Mazzu comptent 22 points et reviennent à égalité avec le Club de Bruges à la première place. De leur côté, les Métallos occupent la 13e place avec 12 unités.