Un coup de projecteur sur le Liban meurtri, des films d'Egypte, de Malte, une rétrospective Buñuel: le festival du cinéma méditerranéen Cinémed de Montpellier (sud), dont l'artiste italienne Asia Argento préside le jury, s'ouvre vendredi et veut célébrer "retour à la vie".
Le cinéaste corse Thierry de Peretti lancera les festivités avec un thriller politico-judiciaire présenté en avant-première, "Enquête sur un scandale d'Etat", où se mêlent trafic de drogue, policiers véreux et raison d'Etat. Un film qui sortira en salles début 2022.

Le jury chargé de décerner l'Antigone d'Or à l'un des 10 longs métrages en compétition sera présidé par l'actrice, réalisatrice, musicienne, performeuse et romancière italienne Asia Argento.

Il y a quatre ans, elle fut l'une des premières à dénoncer les agissements de prédateur sexuel du producteur Harvey Weinstein.

Une autre femme occupera une place de choix puisque la comédienne et réalisatrice française Hafsia Herzi, révélée au grand public par Abdellatif Kechiche pour son rôle dans "La Graine et le Mulet", qui lui a valu le César du meilleur espoir féminin en 2008, sera l'invitée d'honneur.

La jeune femme défendra dimanche 17 octobre son second long métrage en tant que réalisatrice, "Bonne Mère", sorti en salle en juillet. Tourné dans les quartiers Nord de Marseille, où Hafsia Herzi, née d'une mère algérienne et d'un père tunisien, a passé son enfance, le film rend hommage aux femmes qui élèvent seules leurs enfants.

"Ce qui transparaît dans plusieurs films cette année, c'est peut-être le rôle que jouent les adolescents d'aujourd'hui face à des parents parfois défaillants, une sorte de rapport inversé", a expliqué le directeur de Cinemed, Christophe Leparc.

Les relations compliquées entre parents et enfants seront ainsi évoquées dans le film en compétition "Anima bella", de l'Italien Dario Albertini qui conte l'histoire d'une jeune bergère, ou encore dans le documentaire "Les enfants terribles" d'Ahmet Necdet Cupur qui plonge dans le quotidien d'une famille turque.

Dans "Costa, Brava Lebanon", une famille libanaise tente de fuir "la pollution écrasante et le malaise social" à Beyrouth...

Le festival consacre un coup de projecteur spécial au Liban, englué dans une grave crise politique, économique et sociale, en faisant également la part belle au couple d'artistes Joana Hadjithomas et Khalil Joreige qui animeront une masterclass et présenteront leur film "Mémory Box" en avant-première.

Soucieux de créer des ponts entre les cultures, Cinemed propose, outre des nouveautés, de redécouvrir des films du patrimoine.