Naples a démarré sa saison en Serie A sur les chapeaux de roues. Avec un impressionnant bilan de 24 points sur 24, Luciano Spalletti semble avoir trouvé la bonne formule pour enchaîner les succès. Dimanche (18h), le coach napolitain espère poursuivre sur sa lancée contre l'AS Rome, son ancien club.
Le Napoli a terminé la saison dernière à la cinquième place, avec quatorze points de moins que l’Inter, champion. Gennaro Gattuso a été remercié et le fantasque président Aurelio De Laurentiis a fait appel à Luciano Spalletti pour le remplacer. Un choix payant pour l'instant.

Spalletti a immédiatement marqué des points lors de sa première conférence de presse. "J'ai entraîné à Rome dans la ville du Pape, à Saint-Pétersbourg dans la ville du Tsar et aussi à Milan dans la ville de la mode”, a-t-il déclaré. "Maintenant, je suis fier de m'asseoir sur le banc de Naples, dans le club de Diego Armando Maradona."

Retrouver la Ligue des champions

L'entraîneur a également indiqué qu'il ambitionnait de jouer à nouveau la Ligue des champions avec Naples, ce qui a ravi les fervents supporters napolitains. Il y a un peu plus d’un mois, Spalletti les a également comblés en s’imposant 2-1 contre la Juventus, le club tant détesté en Campanie.

Aujourd’hui, la Vieille Dame compte déjà 10 points de retard sur les Gli Azzurri, qui ont démarré la saison en trombe. Les choses se passent un peu moins bien en Europa League avec un partage contre Leicester City (2-2) et une défaite à domicile contre le Spartak Moscou (2-3). Mais cette année, c'est bien la Serie A qui constitue la grande priorité à Naples.

Spalletti privilégie une formation en 4-2-3-1, qui semble parfaitement coller aux caractéristiques de ses joueurs. L'ancien entraîneur de l'Inter privilégie la verticalité et le jeu vers l’avant. Naples aligne des ailiers rapides sur les flancs, joue beaucoup dans la profondeur et c'est en partie grâce à cela que Victor Osimhen (ex-Sporting Charleroi) s'y épanouit pleinement cette année.

Dries Mertens en joker

L'attaquant nigérian peut en effet faire parler sa vitesse, sa puissance et sa profondeur pour faire la différence, et les résultats sont impressionnants. Osimhen a déjà marqué 8 buts et délivré une passe décisive en 9 matchs jusqu'à présent. Ajoutez à cela la solidité d’un roc comme Kalidou Koulibaly (ex-KRC Genk) en défense ainsi que la créativité de Lorenzo Insigne et Hirving Lozano, et vous comprenez que Naples possède de sérieux atouts pour jouer les premiers rôles cette saison.

Et Dries Mertens dans tout ça? Le Diable Rouge de 34 ans a été opéré de l'épaule après l’Euro et est enfin prêt à reprendre du service. Même s’il n’est plus incontournable dans le onze napolitain, son expérience devrait encore se révéler très utile dans les semaines et mois à venir. Arrivé à Naples en 2013, 'Ciro' Mertens est devenu une icône du club au fil des saisons, en devenant notamment le meilleur buteur de tous les temps, devant un certain Diego Maradona.

Mertens et ses coéquipiers le savent: le plus bel hommage qu'ils pourraient aujourd'hui rendre à la légende argentine, disparue en novembre 2020, serait de soulever, 32 ans plus tard, le trophée de champion dans leur stade nouvellement baptisé en son nom.

Suivez le meilleur de la Serie A tout au long de la saison, y compris la rencontre entre l'AS Rome et Naples de ce dimanche 24 octobre à 18h, sur les chaines d'Eleven Sports disponibles dans le forfait All Sports de Proximus.

Le calendrier de la 9ème journée de Serie A :

Vendredi 22 octobre 
Samedi 23 octobre 
Dimanche 24 octobre