Battu hier soir à Mandel United, Mouscron a affiché bien plus que des limites sportives. Des dissensions au sein du noyau et des fractures entre le groupe et l'entraîneur sont apparues hier soir au grand jour.
Si Mouscron comptait sur le match amical de mardi soir face au modeste club de Mandel United pour se refaire une santé, c'est raté. Battus 1-0 (but contre son camp d'Anguilli), les Hurlus ont affiché leurs limites: passes imprécises, pertes de balles positionnement tactique peu clair, problèmes de finition, défense fébrile, absence de créativité, le refrain est connu cette saison. Tout ça devant un Scifo imperturbable (ou presque) qui a du mal à sortir de son rôle de gentil garçon pour galvaniser ses troupes...

Mais cette fois, l'énervement au sein du groupe était palpable. Sur le terrain, les gestes de frustration et les signes d'incompréhension étaient nombreux, les anciens reprochant parfois aux nouveaux de ne pas "mettre le pied"; L'Avenir, la DH et les groupes de supporters sur les réseaux sociaux se font l'écho de ces tensions

A la mi-temps (0-0), pas besoin d'avoir un appareil auditif pour entendre que le ton monte et que l'ambiance est chaude dans les vestiaires. Les cris et les noms d'oiseaux fusent. Mbo Mpenza s'en mêle. Scifo a-t-il encore la confiance de son groupe?

Teddy Chevalier, remplacé à la mi-temps, semble ne pas bien vivre cette décision, c'est un euphémisme. Ensuite c'est pire encore, lorsque Scifo remplace huit joueurs vers l'heure de jeu. Certains 'remplacés' comme Lepoint, Tainmont ou Mohammed passent devant les supporters. La colère éclate : "Rien ne va", "On va droit dans le mur", le "pire entraîneur que j'aie connu", les langues se délient... et ce n'est pas toujours beau à entendre.

Au coup de sifflet final, un vif échange oppose même Enzo Scifo à un supporter déçu, qui lui demande de se retirer, pour le bien de l'équipe. Le ton monte et les deux hommes manquent d'en venir aux mains. Scifo est retenu par ses joueurs et ramené vers les vestiaires...

Dimanche, un difficile déplacement attend l'Excel qui rencontrera Lommel. Avec quel entraîneur? Dans quel état d'esprit? Difficile de répondre à ces questions pour le moment.

il y a quelques semaines, Mbo Mpenza assurait Scifo de son soutien, tant qu'il serait là... La position des deux hommes paraît de plus en plus intenable...