Les équipes coréennes se sont imposées dans tous les matchs disputés par la région lors du premier jour de la phase de groupes des Worlds 2021. Une performance qui souligne la grande forme des effectifs coréens à l’aube de la grande messe de League of Legends.

Certains l’avaient annoncé au regard des performances des équipes lors de leur saison régulière : les équipes issues de la LCK, la ligue coréenne de League of Legends, semblent en grande forme alors que s’entame à Reykjavik la phase de groupes des Championnats du Monde. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la première journée de compétition aura donné raison aux adeptes de cette théorie. Les équipes coréennes engagées dans la compétition ont tout simplement roulé sur la concurrence lors de leurs premiers matchs.

À commencer par les DAMWON Kia, champions du monde en 2021, qui affrontaient les chinois de FunPlus Phoenix, champions en 2020, dans un match d’ouverture aux allures de grande finale. Un match qui aura pourtant rapidement tourné à l’avantage de DAMWON. Showmaker et ses collègues se montrant impitoyables avec leurs adversaires, ils remportaient la rencontre avec une facilité déconcertante, nous faisant presque oublier le titre de champions du monde des FPX.

Une heure plus tard, c’est la formation Hanwha Life Esports qui rentrait dans la Faille de l’Invocateur pour tenter de faire tomber les Européens de Fnatic. Une équipe Fnatic visiblement affaiblie par le départ de son ADC Upset et son remplacement par le joueur de l’équipe académique, Bean. En effet, malgré un early game mené à la baguette par le Belge Bwipo, et un formidable effort de groupe, ces derniers ne furent pas capable de tenir le choc en teamfights et s’inclinaient face au seed 4 de la Corée.

La Corée dominera-t-elle la phase de groupes ?

La troisième victoire coréenne nous venait de l’équipe Gen G, pourtant donnée perdante par beaucoup face aux LNG Esports, qualifiés via la phase de play-in. Mais c’est une performance hors-norme du midlaner coréen BDD qui mettait son équipe dans une position confortable. Une rencontre terminée en moins de vingt minutes qui confirmait définitivement la bonne forme des équipes coréennes, même celles qu’on attendait moins.

© LolEsports

Et comment ne pas mentionner le premier match des SKT T1, de retour aux Worlds après une année d’absence remarquée. Faker et son équipe étaient opposés à Detonation Focusme, la première équipe japonaise à se qualifier pour le Main Event de la compétition. Comme on pouvait s’y attendre, les SKT furent au dessus, largement au dessus de leurs adversaires. Encore une fois en moins de vingt minutes, les coréens plaçaient le dernier clou sur le cercueil de l’équipe adverse.

C’est donc sur un record de quatre victoires pour quatre matchs joués que la région championne en titre termine sa première journée de compétition. Une performance qu’il faudra poursuivre pour espérer envoyer un maximum de formations dans l’arbre final. Si beaucoup se demandent si la Corée dominera cette phase de groupes, il faudra cependant attendre un peu avant de pouvoir tirer ce genre de conclusion.