Révélation de la saison dernière à Anderlecht, Anouar Ait El Hadj a du mal à confirmer en ce début d’exercice. Au quasi tiers de la compétition, ses apparitions sont sporadiques et soporifiques.

Il y a quelques mois à peine, Anouar Ait El Hadj était la nouvelle pépite du centre de formation d’Anderlecht. Le talent bruxellois perçait en équipe première et mettait tout le monde d’accord quant à ce qu’il apportait à l’équipe : de la technique, de la justesse, du spectacle. Le genre de joueur qui peut décider d’un match sur une fulgurance.

On s’attendait à ce que le ketje poursuive sur cette voie, bien aidé par Vincent Kompany. Toutefois, après 10 journées, on reste fortement sur notre faim par rapport à ce qu’il a proposé. Ait El Hadj est loin d’être titulaire dans le onze de son entraineur et même ses montées au jeu sont limitées. Pour autant, Vincent Kompany compte toujours sur lui, et il ne s’agit pas d’une mise à l’écart.

Revenu hors forme

Après la trêve, Anouar Ait El Hadj s’était présenté à la reprise des entrainements avec quelques kilos en trop. Pour Vincent Kompany, son joueur n’était pas en forme et sa préparation fut compliquée. Lors des trois premières journées de championnat, le jeune offensif débutait toutes les rencontres sur le banc, cumulant lors de ses montées 43 minutes de temps de jeu.

Après un match vécu entièrement depuis le banc au Cercle de Bruges, il avait retrouvé une place dans le onze de Kompany lors des 4 rencontres suivantes. Cependant, son apport était assez limité durant ces matchs. Sorti à la pause contre La Gantoise, il avait ensuite été absent contre Ostende, malade. On l’avait revu contre Bruges l’espace de quelques minutes en toute fin de match.

Cohabitation difficile avec Refaelov ?

Si on peut comprendre qu’en début de saison le joueur avait dû retrouver la forme et un certain niveau, arrivé au mois d’octobre l’explication ne tient plus. Surtout après avoir enchainé plusieurs titularisations et accumulé le temps de jeu. On en vient alors à se demander si le joueur parvient à trouver ses marques dans le onze.

Par rapport à l’an dernier, il y a eu plusieurs changements : un nouvel attaquant, une nouvelle défense, un nouveau médian. L’une des ses arrivées, c’est Lior Refaelov. L’Israélien joue à la même position qu’Ait El Hadj, et on peut se demander si sa venue à Anderlecht ne fait pas du tort au jeune. Quand ils jouent ensemble, c’est Refaelov qui est au cœur des actions anderlechtoises, là où Ait El Hadj l’était l’an dernier. Il lui faudra peut-être encore un peu de temps pour surmonter cela.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, et notamment Saint-Trond - Anderlecht ce dimanche à 13h30, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.