La série ‘Squid Game’ est basée sur de vrais jeux d’enfants, et voici lesquels

La série ‘Squid Game’ cartonne depuis quelques semaines sur Netflix et est devenue le plus gros succès non-anglophone de la plateforme. Dans cette intrigue ultraviolente, des endettés rejoignent une compétition où ils doivent sortir gagnants de jeux dignes de notre enfance. Mais saviez-vous que toutes ces épreuves sont inspirées de jeux bien réels ? Proximus Pickx vous les présente. 

Le jeu du recrutement : Ddakji

Le ddajki est un jeu traditionnel coréen, mais il existe également une variante aux États-Unis nommée le Pog. Il se joue avec un papier plié par joueur. L’adversaire positionne sa feuille sur le sol et le joueur doit parvenir à la retourner avec la sienne. Le jeu requiert à la fois de l’adresse et de la force, car il faut savoir viser avec énergie pour retourner le papier de son adversaire et parvenir à le "fliper". C’est avec ce jeu que les candidats sont sélectionnés pour rejoindre la compétition Squid Game. 

Premier round : un, deux, trois, soleil

Ce jeu est un grand incontournable des cours de récré. Ce n’est pas étonnant qu’il figure dans le tout premier épisode, mais aussi que ce soit celui qui représente la série à l’international. Dans celui-ci, une poupée robotisée chantonne pour laisser les joueurs courir jusqu’à une ligne d’arrivée. Dès qu’elle se retourne, il faut à tout prix ne faire aucun mouvement. Grâce à un détecteur, elle tue tous ceux qui ont eu le malheur de bouger. Ce moment du jeu est particulièrement traumatisant, car il s’agit de celui où nous comprenons que les perdants ne sont pas seulement éliminés, ils meurent. 

Deuxième round : les biscuits au sucre

Ce jeu est sans doute moins connu de la part des téléspectateurs. Les biscuits au sucre sont en effet particulièrement populaires en Corée du Sud, mais un peu moins à travers le monde. On les obtient en faisant fondre du sucre avec du bicarbonate. Ensuite, un moule permet de tracer une forme dans le sucre encore chaud. Le but du jeu, pour le participant, est de découper la forme ainsi créée sans briser le biscuit. Celui-ci est très fragile, ce qui rend la tâche ardue. Les candidats s’en sortent plus ou moins mal en fonction de leur forme : si certains ont la chance d’obtenir un triangle, d’autres jouent avec un rond, une étoile ou pire, un parapluie. Dans la vraie vie, ce jeu est tout aussi périlleux, mais il ne coute pas à la vie aux enfants qui s’y adonnent. 

Troisième round : le tir à la corde

Voilà un autre jeu qui est également connu à travers le monde. Dans celui-ci, deux équipes sont face à face et tiennent les deux extrémités d’une corde. Elles doivent tirer le plus fort possible, de sorte à ce que le drapeau enroulé au milieu de la corde passe de leur côté du terrain et qu’ils deviennent vainqueurs. La petite particularité du jeu à l’écran est que l’équipe perdante tombe dans le vide et chaque participant meurt. La série nous offre par contre la technique absolument parfaite pour sortir victorieux à ce jeu, qui ne demande pas que de la force mais bien un peu de stratégie. Il suffit de déstabiliser l’équipe adverse en lui laissant l’avantage, avant de tout lâcher pour les faire tomber, puis de tirer de plus belle. 

Quatrième round : les billes

N’a-t-on pas tous joué avec des billes dans notre enfance, et ce peu importe notre génération ? Il s’agit en réalité de l’un des jeux les plus anciens de tous les temps, puisqu’on a retrouvé des billes remontant à l’Égypte antique. Évidemment, la manière de les jouer dans ‘Squid Game’ n’est pas du tout conventionnelle. Dans la série, les joueurs doivent former des groupes de deux. Ensuite, ils doivent parvenir à récupérer toutes les billes de leur partenaire, mais ce sans utiliser de violence. Sans vous révéler des éléments de l’intrigue, sachez que ce jeu a mis à rude épreuve les notions d’amitié et de confiance. 

Cinquième round : marelle en verre

Ce jeu est quant à lui inspiré de la très célèbre marelle ! Nous avons tous déjà sauté sur ce parcours dessiné au sol. Dans ‘Squid Game, bien sûr, la marelle prend une tout autre forme. Elle se joue sur un pont en verre qu’il faut traverser, mais certains pavés sont plus fragiles que d’autre. Sauter dessus signifie le briser et tomber vers une mort certaine. Il faut donc parvenir à reconnaître les pavés les plus solides pour franchir l’obstacle, ce qui se remarque aux imperfections sur la surface en verre. Voilà qui n’est pas chose aisée, et heureusement que la marelle, dans la vraie vie, se joue les deux pieds bien sur terre. 

Sixième round : le jeu du calamar

Ce jeu est celui qui donne son titre à la série. Il est présenté dès le premier épisode, grâce à un flash back dans l’enfance des protagonistes. Le jeu du calmar est très populaire en Corée du Sud, où il est joué par les enfants dans les rues et les parcs. Des lignes sont tracées sur le sol, censées représenter le calamar. Deux équipes s’affrontent, l’une représente l’attaque et l’autre la défense. Le but du jeu, comme pour les sumos, et de faire sortir son adversaire des lignes du jeu pour l’éliminer. Cette épreuve finale verra s’affronter des personnages que vous suivez depuis le début, et ce pour une résolution à laquelle vous ne vous attendiez pas… 

'Squid Game' est disponible dès à présent sur Netflix. En savoir plus sur l'option TV 'All Stars' (avec Netflix) ou sur Netflix chez Proximus Pickx.

Séries

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top