Xavier Siméon (Suzuki GSXR 1000) a été sacré champion du monde d'endurance moto (FIM EWC) ce samedi à Most, en Tchéquie, avec ses équipiers français Gregg Black et Sylvain Guintoli.
C'est un deuxième titre de champion du monde, le premier en endurance, pour le Bruxellois de 32 ans après celui en Superstock 1000 en 2009.

Arrivés aux 6 Heures de Most, quatrième et dernière manche du championnat, forts de leur récent succès au Bol d'Or, Xavier Siméon, Gregg Black et Sylvain Guintoli avaient besoin d'un concours de circonstances pour perdre le titre. Constamment à la troisième place durant la course, ils ont été assurés de la couronne à deux heures de l'arrivée avec l'abandon sur casse moteur de la Yamaha de Florian Alt/Florian Marino/Nicolas Terol (All/Fra/Esp), seul équipage qui pouvait encore les empêcher d'être champions.

Ce titre a été acquis logiquement après des victoires aux 24 Heures du Mans et au Bol d'Or, en plus de cette 3e place aux 6 Heures de Most. Ils avaient par contre abandonné aux 12 Heures de Portimao.

L'équipe Yoshimura SERT Motul enlève son 17e sacre dans le championant du monde d'endurance moto, le deuxième d'affilée. La célèbre équipe fondée par le Français Dominique Méliand, désormais rétiré, avait connu un sérieux remaniement pendant l'hiver en étant associée avec le préparateur japonais Yoshimura.

Les 6 Heures de Most ont été remportées au sprint par la BMW de Ilya Mykhalchyk/Markus Reiterberger/Kenny Foray (Ukr/All/Fra) à l'issue d'un superbe duel avec la Yamaha de Karel Hanika/Marvin Fritz/Niccolò Canepa (Tch/All/Ita), qui a échoué à 70 millièmes de seconde à peine !