L'Espagne s'est qualifiée pour la finale de la Nations League hier soir. Mikel Oyarzabal et Ferran Torres ont été les grands messieurs du match pour la Roja avec respectivement deux passes décisives et deux buts. Mais la plus grande surprise hier a été le très jeune milieu de terrain Gavi.

L'entraîneur espagnol Luis Enrique l'a fait. Avec l’Espagne, il a pris sa revanche sur la demi-finale perdue lors du dernier Euro. L'Italie a été battue 1-2 sur son propre sol et l'un des joueurs qui a contribué à la réalisation de cet objectif est le médian Gavi. L'effort du jeune milieu de terrain peut à juste titre être appelé la surprise du patron. Gavi (ou Pablo Paez Gavira en complet) n’est âgé que de 17 ans.

Son entrée dans le onze de départ hier a battu un vieux record. A 17 ans et 60 jours, Gavi est devenu le plus jeune débutant espagnol de tous les temps. Il a battu le record d'Angel Zubieta Redondo, qui datait de 1936. Ce dernier était âgé de 17 ans et 284 jours lorsqu'il avait fait ses débuts avec la Roja.

Le présent et l'avenir

Gavi est l'un des nouveaux talents de l'usine du FC Barcelone, le club où, paradoxalement, les choses ne vont pas si bien en ce moment. Il n'a joué que trois matches avec l’équipe première du Barça mais cela a suffi pour convaincre Enrique de le placer aux côtés de Sergio Busquets et Koke au milieu de terrain. Il a livré une performance remarquable. En plus de son travail de meneur de jeu, il a également soumis Marco Verratti à une pression constante à Milan.

"Il a été incroyable, mais cela ne m'a pas surpris", a déclaré Enrique après coup. "Je l'ai vu à l'œuvre de nombreuses fois avec les jeunes et à Barcelone. Il joue très intelligemment entre les lignes, a une grande capacité de course et ne perd jamais le ballon. Gavi est spécial. Il joue comme s'il était dans son jardin. Avec ses qualités et sa personnalité, il est un plaisir à regarder. Il est le futur de l'équipe nationale espagnole, mais il a prouvé contre l'Italie qu'il en est aussi le présent."

Oyarzabal-Torres : futur duo à City ?

Outre Gavi, Mikel Oyarzabal et Ferran Torres peuvent également être considérés comme les hommes clefs du match côté espagnol. Ce dernier est à la finition des deux buts. Oyarzabal les lui a offerts sur un plateau d'argent. La première passe décisive, en particulier, est mémorable.

A 24 ans, Mikel Oyarzabal continue de progresser régulièrement et de s'appuyer sur les acquis des saisons précédentes. Il n'a pas manqué ses débuts en championnat avec six buts en huit matches. Et petit à petit, l'ailier, toujours à la modeste Real Sociedad, devient incontournable en Espagne. Ce n'est pas un secret que Pep Guardiola en est aussi un fervent admirateur. Un transfert en Premier League et à Manchester City sera-t-il la prochaine étape dans la carrière du Basque ?

Celui qui est déjà à Manchester, c'est Ferran Torres. L'Espagnol, qui n'a encore que 21 ans, est le chouchou de l'entraîneur Enrique. Depuis ses débuts le 3 septembre 2020, il n'a manqué que deux matches internationaux. Le 17 novembre de l'année dernière, il avait déjà fait forte impression avec La Roja. À cette occasion, l'Espagne a battu l'Allemagne 6-0 et Torres a marqué un triplé. En Angleterre, on ne tarit déjà pas d'éloges sur Torres. "Avec ce qu'il a encore montré contre l'Italie, il est clair qu'il peut résoudre le problème d'attaquant de City. Ils voulaient acheter Harry Kane à Manchester cet été, mais avec Torres dans leurs rangs, ils ne semblent pas avoir besoin de lui."

 

 

 

Qui rejoindra l’Espagne en finale de la Nations League ? La Belgique et la France s’affronte ce jeudi soir pour en décider. Une rencontre à suivre dès 19h50 sur RTL-TVI ou où que vous soyez sur pickx.be ou grâce à l’app Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard et via le site ou l'application jusqu'à 7 jours plus tard quand vous le souhaitez !