Bart Verhaeghe, le président du Club de Bruges, se réjouit de l'approbation du permis d'environnement pour la construction d'un nouveau stade. "Le permis pour le nouveau stade est une étape importante pour le Club de Bruges", a-t-il déclaré dans un communiqué.
Après plusieurs années d'attente, la concrétisation du nouveau stade de Bruges se rapproche. Fin août, un rapport sur l'impact environnemental de la construction avait déjà été approuvé par la cellule flamande d'étude de l'impact. Mercredi, les ministres Zuhal Demir (N-VA) et Hilde Crevits (CD&V) ont également apposé leur signature sur le permis environnemental. Le nouveau stade du Club de Bruges sera construit sur le site de l'Olympia, juste à côté de l'actuel Stade Jan Breydel. Le stade n'accueillera pas d'événements ni de centre commercial, afin de limiter l'impact sur le quartier. 

"Cette décision offre une perspective à des dizaines de milliers d'amateurs de football, parce que les problèmes de sécurité du Stade Jan Breydel, vétuste et très usé, deviennent plus urgents de jour en jour. C'est pourquoi, je suis reconnaissant envers tous ceux qui prennent leurs responsabilités dans le dossier du stade de Bruges, en particulier le gouvernement flamand et la Ville de Bruges", a poursuivi Verhaeghe. 

D'après le président, le stade causera également moins de nuisances que l'actuel Stade Jan Breydel. "Nous pouvons aussi saisir l'occasion unique de verdir la région avec la construction d'un nouveau parc de l'Olympia. Travaillons ensemble positivement et abordons de manière responsable ces énormes opportunités."