Et si le sélectionneur national nous réservait une surprise pour la demi-finale du Final Four de cette Ligue des Nations face à la France? Roberto Martinez pourrait quelque peu revoir son schéma tactique pour s’adapter à l’adversaire… mais aussi car il y sera peut-être obligé. 

Depuis que Roberto Martinez a pris les commandes de la sélection après l’Euro 2016, il a installé un schéma tactique qui roule chez les Diables rouges : le 3-4-3. Comme expliqué au quotidien AS, il opte pour ce plan de départ afin de pouvoir faire cohabiter Carrasco et Eden Hazard. 

Mais Roberto Martinez peut aussi faire preuve d’une certaine flexibilité, comme il a pu le faire face au Brésil en quart de finale de la dernière Coupe du monde en passant à un 4-3-3 tout en y modifiant le rôle de certains joueurs, à l’image d’un Kevin De Bruyne qui évoluait en pointe de l’attaque. Un coup tactique encore salué aujourd’hui. 

Bis repetita à Turin ?

Et si Roberto Martinez surprenait de nouveau son monde ce jeudi à Turin face à la France? Mais les Diables ne sont pas forcément dans la même situation car de nombreuses incertitudes planent sur l’équipe de France. Sauf celle d’un trio Mbappe - Griezmann - Benzema sur la ligne offensive. Une force offensive qui a du mal à se trouver depuis le retour de l’attaquant du Real Madrid.

Mais cela reste du solide. Suffisant pour faire changer le plan de Martinez? Il a déjà prouvé par le passé qu’il pouvait s’adapter. "Vous devez être flexible. La philosophie de l'équipe ne change pas, seules les stratégies changent. Dans tous les cas, l'important est d'être fidèle à un style plutôt qu'à un schéma" livrait-il dans AS. 

Par la force des choses…

Mais l’entraîneur fédéral sera peut-être dans l’obligation de changer son plan de jeu. Une obligation à cause des pépins physiques qui touchent la ligne arrière des Diables. Toby Alderweireld et Jan Vertonghen sont indéboulonnables. Mais qui sera le troisième élément de trio défensif ? Denayer n’est pas à 100% et donc Boyata pourrait être titulaire alors qu’Arthur Theate est lui finalement du déplacement à Turin. Dendoncker et Witsel peuvent toujours dépanner, mais est-ce vraiment la solution dans un match à enjeu comme celui de ce jeudi?

Mais avec si peu de joueurs pour trois postes, Roberto Martinez pourrait peut-être repasser à un quatre arrière avec Castagne, Alderweireld, Boyata et Verthonghen. Un schéma différent mais qui offre plus de possibilités au sélectionneur. D’autant que la dernière fois qu’il a été utilisé, il a fonctionné avec succès…

Suivez la rencontre entre la Belgique et la France ce jeudi 7 octobre dès 19h50 sur RTL-TVI.