L'Excel Mouscron a pris samedi son deuxième point de la saison en déplacement au Lierse Kempenzonen. Toujours dernier du classement avec 2 points en 7 matches, les Hurlus sont pourtant largement en tête d'un autre classement. Une statistique dont ils se seraient bien passé...
 
Samedi soir, au Lisp, ayant rapidement pris l'avantage dans la partie, les Hurlus se sont ensuite retrouvés menés 2-1 avant d'égaliser au terme d'un rush final qui leur a coûté beaucoup d'efforts et ... deux exclus, les troupes de Scifo terminant le match à neuf.
 
Ces deux exclusions étaient d'ailleurs fort commentées dans le camp mouscronnois, mais si le renvoi au vestiaire de Christophe Lepoint peut éventuellement se discuter (penalty sifflé sur Abdallah), le ciseau décollé de Carcela méritait lui la rouge directe.
 
Sur un plan statistique, l'Excel en est déjà à sa quatrième carte rouge. Outre Lepoint et Carcela (rouge directe samedi), Taravel et Ribeiro Costa ont déjà quitté prématurément la pelouse lors des 7 premiers duels, pour deux avertissements dans le même match.
 
Au total, Mouscron a déjà récolté plus de rouges que toutes les autres équipes de D1B rassemblées. Lemoine (rouge directe, Lommel), Prychynenko (double jaune, KMSK Deinze) et Schryvers (double jaune, Waasland-Beveren) sont les 3 seuls exclus dans les 7 autres équipes de la série.
 
Même Enzo Scifo a déjà été renvoyé en tribune cette saison (face à Virton). Si certains parleront de cabale arbitrale, c'est plutôt l'extrême nervosité d'un groupe qui joue le couteau sous la gorge qui explique ces exclusions à répétition. Chaque cas particulier doit évidemment être examiné séparément pour éviter les amalgames. Il ne reste plus qu'à attendre comment les commissions ad hoc jugeront les cartes rouges de Lepoint et de Carcela.

Coupable d'une agressivité exagérée ou victime de foudres arbitrales excessives, le Royal Excel Mouscron doit en tous cas maîtriser ses nerfs mis à rude épreuve  éviter à l'avenir ces exclusions qui pénalisent les efforts de tout un groupe.