Dans le cadre des qualifications pour l’Euro U21 de 2023, la Belgique affronte le Kazakhstan ce vendredi 8 octobre. Un match facile sur le papier, mais attention à ne pas se trouer !
Les dernières phases de qualifications ou participations de la Belgique à l’Euro Espoirs n’ont guère été couronnées de succès. Qualifiés en 2019, nos Diablotins avaient quitté la compétition dès la phase de groupes avec un 0/9 humiliant. Pour l’Euro suivant, ils n’étaient même pas parvenus à se qualifier, bafouillant et gâchant leurs matchs de qualifications de manière incroyable.
 
Annoncé comme talentueux, ce groupe a encore beaucoup à prouver et cela passera par une qualification pour le prochain Euro Espoirs en 2023 qui se déroulera en Roumanie et en Géorgie. Nos Diablotins ont réussi leur entrée en la matière avec un 6 sur 6 face au Kazakhstan et à la Turquie, l’un de nos concurrents directs.
Lors de cette fenêtre internationale d’octobre, les Diablotins débuteront contre le Kazakhstan. L’occasion est belle de signer un 9 sur 9.
 
Un groupe abordable avec les JO en vue
 
La Belgique a été versée dans le groupe I, aux côtés de la Turquie, du Kazakhstan mais aussi du Danemark et de l’Ecosse. Sur le papier, le groupe est largement à la portée des Belges. Terminer à la première place assurerait une qualification directe pour la phase finale, tandis qu’une deuxième place obligerait le pays à passer par un barrage à l’issue évidemment incertaine.
 
Une qualification pour cet Euro est d’autant plus cruciale que la compétition servira également de tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024. Il faudra alors rejoindre les demi-finales. Un chemin qui n’est pas dénué d’embûches puisque depuis l’édition 2021, ce ne sont pas moins de 16 équipes qui participent à la phase finale.
 
Etre sérieux
 
Pas question d’aborder ce match contre le Kazakhstan avec l’idée qu’il suffira de paraitre pour gagner. Les résultats de 2020 en Bosnie (défaite 3-2) et surtout en Moldavie (défaite 1-0) prouvent que le prétendu talent n’est pas suffisant. Il faudra donc que les hommes de Jacky Mathijssen se montrent appliqués et sérieux du début à la fin. La différence de buts pourrait également être décisive.
 
Ils ont heureusement déjà rencontré cet adversaire durant ces qualifs et s’étaient imposés 1-3 dans les steppes asiatiques. A domicile, il faudra livrer un match aussi complet pour prendre les 3 points et mettre la pression sur les poursuivants. D’autant plus important que le prochain adversaire sera le Danemark, le 12 octobre.
 
Le groupe des Diablotins
 
Jacky Mathijssen a fait appel à 24 joueurs pour ces deux matchs : Senne Lammens, Nick Shinton, Maarten Vandevoordt, Koni De Winter, Marco Kana, Lucas Lissens, Ewoud Pletinckx, Arthur Theate, Ignace Van der Brempt, Eliot Matazo, Logan Ndenbe, Amadou Onana, Nicolas Raskin, Killian Sardella, Hugo Siquet, Aster Vranckx, Anouar Aït El Hadj, Michel-Ange Balikwisha, Loïs Openda, Yari Verschaeren, Olivier Deman, Yorbe Vertessen, Anass Zarouki, Othmane Boussaid.
 
Suivez la rencontre Belgique – Kazakhstan dès 19h45 sur Pickx+ Sports 1, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus.