Les célébrations mythiques : Julius Aghahowa l’acrobate du mondial 2002

Jusqu’au début des années 90, les joueurs célébraient leurs buts de manière très classiques : bras en l’air, seuls ou en groupe. Et puis ils se sont montrés de plus en plus fantasques, à l’image de Julius Aghahowa lors de la Coupe du Monde 2002.

Marquer un but procure toujours des sensations grisantes. Une joie énorme (pour autant qu’on ne soit pas mené 8-0) d’aider son équipe qui pousse parfois certains à l’exprimer de manière exubérante. En 2002, lors de la Coupe du Monde au Japon et en Corée, c’est le joueur du Nigéria Julius Aghahowa qui avait pu le montrer avec une célébration marquante pour les esprits et les articulations.
 
Lors de ce mondial, le Nigéria était versé dans ce qu’on appelait le groupe de la mort : Suède, Angleterre, Argentine et Nigéria, donc. Les Super Eagles avaient débuté leur tournoi contre les Argentins et s’étaient inclinés 1-0. Pour conserver des chances de qualifications, ils devaient impérativement réaliser un bon résultat contre la Suède, lors du second match.

Aghahowa le plus rapide

Tenus en échec contre l’Angleterre, les Suédois ont un peu moins de pression que les Nigérians. Les Africains savent qu’ils ne peuvent pas se contenter d’un partage et poussent donc assez rapidement pour tenter d’ouvrir la marque. Un peu avant la demi-heure, ils y parviennent au terme d’une jolie action.
 
Partant du milieu de terrain, les Super Eagles transmettent le ballon sur le flanc droit. L’ailier s’avance et adresse un joli centre banane que Franky Vercauteren n’aurait nullement renié. Bien calibré, précis comme il faut, sa trajectoire est coupée par Julius Aghahowa juste devant le portier suédois. Un coup de tête léger mais suffisant pour dévier ce qu’il faut le cuir dans les filets scandinaves. C’est 0-1 et le buteur du Shahktar Donetsk ne se sent plus.

Acrobaties

Tombé à terre après son coup de tête, Julius Aghahowa se relève rapidement et s’élance vers le piquet de corner. Tout heureux d’avoir mis le Nigéria aux commandes, ils commencent alors une série de flip flap impressionnants. L’attaquant en effectue pas moins de 6 avant de finir par un salto arrière. De quoi montrer toute sa souplesse et son agilité.
 
Malheureusement, son but ne servira à rien dans le décompte final. Les Suédois finiront par s’imposer 2-1 grâce à un doublé d’Henrik Larson. Cette défaite marque la fin des espoirs nigérians de rejoindre les huitièmes de finale puisque, dans le même temps, l’Angleterre s’était imposé 1-0 face à l’Argentine. Avec 6 et 4 points de retard sur les Anglais et les Suédois, la messe était dite avant même le dernier match.
 
Fan de notre série ? Retrouvez Paulo Dybala et son masque.
 
 

Football

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top