Gillian Anderson : l’ambition de devenir une star

Pour beaucoup, Gillian Anderson restera à jamais Dana Scully, l’agente du FBI chargée d’enquêter sur les Affaires non classées dans la série « X-Files ». Sa carrière ne se limite pourtant pas à cela.

Elle incarne magnifiquement chacun de ses personnages, en leur donnant un caractère mystérieux, voire mystique.

X-Files : Aux frontières du réel

Dana Katherine Scully. La peau pâle, les cheveux blond vénitien. Mulder (David Duchovny) et elle ont-ils vécu une histoire ? Cela importe peu. Grâce à cette série fantastique au succès immense, Gillian Anderson se fait connaître dans le monde entier. Elle y incarne une agente du FBI : un médecin caractérisé par son scepticisme. Scully remet en effet en question tout ce que croit Mulder. Un rôle d’autant plus intéressant qu’il n’est pas celui d’une jeune femme en détresse – pourtant très classiquement réservé aux femmes à Hollywood. Son personnage est véritablement l’égal de celui incarné par David Duchovny.

De Grandes Espérances : Miss Havisham

Cette belle adaptation du roman de Charles Dickens « Les Grandes Espérances » est une minisérie en trois épisodes. Ce n’est certes pas la meilleure adaptation, mais Gillian Anderson excelle dans le rôle de Miss Havisham, une femme méchante, acariâtre et complètement folle. Elle s’éloigne donc des personnages sobres qu’elle incarne habituellement et sa performance est remarquable.

Hannibal : Dr Bedelia Du Maurier

Quel casting ! Mads Mikkelsen, Hugh Dancy, Laurence Fishburne, Gina Torres et Gillian Anderson. Dans cette superbe série, Gillian Anderson s’investit totalement dans le rôle du Dr Du Maurier, la psychiatre du tueur en série Hannibal Lecter, grand amateur de « foie arrosé de chianti ». Saviez-vous que Gillian Anderson avait aussi été pressentie pour incarner Clarice Starling dans le film « Hannibal », mais que son contrat pour « X-Files » l’en avait empêchée ?

 

Bleak House : Lady Dedlock

Il s’agit de la deuxième apparition de Gillian Anderson dans une adaptation d’un roman de Dickens. Dans cette série en 15 épisodes, elle campe la très froide Lady Dedlock, par ailleurs très attachée au respect de sa vie privée. Fière et aristocratique, elle se révèle aussi glaciale que le Royaume du Nord dans « Game of Thrones ». « Bleak House » a marqué le retour de Gillian Anderson à la télévision après qu’elle se soit davantage consacrée au cinéma et au théâtre, son véritable premier amour.

The Fall : Stella Gibson

L’action se déroule en Irlande du Nord. Stella Gibson joue au chat et à la souris avec le tueur en série Paul Spector. Ce rôle a valu de nombreuses récompenses à Gillian Anderson (un Emmy Award et un Golden Globe), notamment parce que ce genre d'interprétation est généralement attribué à des hommes. Elle a rendu le personnage de Stella Gibson sympathique grâce à son côté très humain. On la voit en effet faire face à des difficultés dans sa vie privée : elle est abonnée aux histoires d’un soir, animée d’une soif de réussite et désireuse de faire ses preuves dans un univers misogyne et sexiste. Gillian Anderson estime qu’il s’agit à ce jour de son meilleur rôle.

Sex Education : Jean Milburn

Son personnage de Jean Milburn, sexologue et sexothérapeute dans la série « Sex Education », est haut en couleur, réaliste et sympathique. Elle n’a pas son pareil pour conseiller ses patients en matière de sexualité, même si dans sa vie privée, elle peine à trouver l’harmonie. Le rôle lui convient à merveille, elle l’interprète de façon incroyable et la série est excellente.

Découvrez aussi l’impact de « Sex Education » sur la mode.

The Simpsons : Dana Scully

L’apothéose : des acteurs qui ne se prennent pas trop au sérieux – en tant qu’êtres humains – finissent tôt au tard par rejoindre le casting des « Simpsons » pour se moquer d’eux-mêmes ou des personnages qu’ils ont interprétés autrefois. Gillian Anderson redevient Dana Scully dans l’épisode « The Springfield Files », plus détachée que jamais.

The Crown : Margaret Thatcher

Gillian Anderson est bluffante dans « The Crown ». Elle y interprète une Margaret Thatcher dans une version plus vraie que nature de la « Dame de fer ». Outre la ressemblance physique frappante, elle imite son accent avec une telle perfection que l’on a l’impression d’entendre la véritable Maggie. Cette interprétation lui a d’ailleurs valu un Emmy Award. Un seul conseil si vous n’avez pas encore vu cette série : foncez !

Séries

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top