L'Union européenne de football, l'UEFA, a annoncé lundi la suspension de la procédure à l'encontre des clubs initiateurs de la Super League, le projet de ligue fermée concurrente des compétitions de l'UEFA. L'instance d'appel indépendante de l'UEFA a déclaré lundi la procédure ouverte contre le FC Barcelone, la Juventus et le Real Madrid "nulle et non avenue, comme si la procédure n'avait jamais été ouverte", a indiqué l'UEFA.
Dans un communiqué, l'UEFA explique "prendre note de la lettre envoyée aujourd'hui par l'instance d'appel indépendante de l'UEFA dans laquelle la procédure disciplinaire qui avait été ouverte contre le FC Barcelone, la Juventus et le Real Madrid pour une violation potentielle du cadre juridique de l'UEFA en relation avec le projet de 'Super League' a été déclarée nulle et non avenue, sans aucun préjudice, comme si la procédure n'avait jamais été ouverte."
Cette déclaration de l'instance d'appel de l'UEFA "fait suite à la notification faite à l'UEFA d'une décision de justice lui accordant quelques jours pour clarifier sa conformité avec les décisions du Tribunal du Commerce N.17 de Madrid."
La semaine dernière, un juge espagnol avait en effet donné cinq jours à l'UEFA pour confirmer qu'elle se conformera à la décision du tribunal de Madrid et ne punira pas les équipes pour leur implication dans la Super League. 
L'UEFA ajoute également dans le communiqué que les neuf autres clubs qui s'étaient retirés du projet (Atlético Madrid, Inter Milan, AC Milan, Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham) ne doivent plus payer les indemnités qu'ils devaient régler à la suite d'un accord avec l'instance européenne du football.