Nabil “Nivera” Benrlitom rejoindra bientôt le roster Valorant de la structure Team Liquid, aux côtés de son frère ScreaM. Après plusieurs mois d’inactivité sur le banc de l’organisation Vitality, le jeune Belge rejoint les rangs des joueurs CSGO ayant entamé une transition vers Valorant.

Après plusieurs mois d’inactivité sur le banc de l’équipe Counter-Strike de la structure française Team Vitality, le futur du joueur Belge Nivera commence enfin à se dessiner. Ce dernier vient en effet d’être annoncé comme le dernier homme de la formation Valorant de Team Liquid, l’organisation légendaire.

Quand des frères deviennent coéquipiers

Ce qui fait tout le piquant de cette annonce de recrutement, c’est bien entendu l’histoire fraternelle qui se cache l’arrivée du joueur dans cette nouvelle équipe, et sur un nouveau jeu.

Avec ce transfert, Nivera rejoint l’un des meilleurs joueurs de CSGO de tous les temps, et qui n’est autre que son frère! Cela fait déjà maintenant plusieurs mois que Adil “ScreaM” Benrlitom évolue sous les couleurs de Liquid. D’après plusieurs sources, le Belge avait marqué à plusieurs reprises sa ferme intention de rejoindre son frère, et donc d’entamer une transition vers Valorant. Il rejoint aussi un ancien professionnel de Counter-Strike, qui n’est autre que Elias “Jamppi” Olkkonen.

Alors que le jeune joueur tenait le rôle du sixième homme chez les abeilles, il n’est pas question ici d’un roster à six hommes. C’est à la place de Kryptix que le Belge fera son entrée dans l’équipe. Celui-ci a en effet annoncé prendre un peu de recul sur la scène compétitive afin de régler des problèmes personnels.

Espérons que le futur de Nivera sur Valorant soit plus brillant que le destin qu’il avait connu sur Counter-Strike. Alors que Vitality clamait avoir trouvé la réponse à un calendrier très serré en construisant un roster à six hommes, les nouvelles règles des tournois majeurs de Valve avaient cassé dans l’oeuf un projet qui semblait pourtant avoir de l’avenir.

Quoi qu’il en soit, il ne nous reste plus qu’à observer les effets de l’arrivée d’un tel phénomène dans une équipe Liquid qui a bien du mal à accrocher des résultats satisfaisants depuis plusieurs semaines, loupant de loin sa qualification aux Masters de Berlin.