Marianne Vos quitte Louvain avec une sixième médaille d'argent et pas avec un quatrième titre mondial dans la course en ligne. "Au début j'étais un peu déçue, c'est normal quand tu passes si près de l'or, mais Elisa Balsamo était plus rapide", a confié la Néerlandaise en conférence de presse, samedi, à Louvain.
Les Néerlandaises, notamment Annemiek van Vleuten et Ellen van Dijk, ont multiplié les attaques pendant la course, tandis que Marianne Vos représentait la carte à jouer au sprint. "Je savais que le parcours était dur. Nous voulions durcir la course, fatiguer les sprinteuses. Le scenario était bon pour moi. J'ai essayé de rester à l'avant en sécurité. Nous avons bien tout fait, mais Elisa était plus rapide. Elle a fait une grande course. J'étais déçue tout de suite après la course. C'est normal quand tu passes si près de l'or. Après coup, je peux l'accepter, le sourire revient."
"Déjà avant la course, j'avais dit qu'Elisa était l'une des favorites", a poursuivi la Néerlandaise. "J'ai vu ses sprints, notamment à la Flèche brabançonne (Balsamo a fini 3e, ndlr). Elle est toujours très concentrée en course, elle roule très bien en Flandre et peut survivre sur un circuit dur."
Juste avant le sprint, Vos a dû boucher un trou sur Balsamo et son équipière Elisa Longo Borghini. Mais la Néerlandaise ne pense pas qu'elle a perdu la course à ce moment-là. "J'ai perdu le sprint au moment où je n'ai pas pu la dépasser, simplement. Tu ne sais jamais où tu perds exactement de l'énergie et où tu peux la préserver. Je devais y aller."
La Polonaise Katarzyna Niewiadoma a décroché le bronze. "C'est ma première médaille, je suis contente", a-t-elle déclaré. "J'ai essayé de sprinter, mais je ne suis pas la plus rapide. C'est pour cela que j'avais attaqué avant. Je suis une puncheuse, ce parcours me convenait. Je pense que j'étais l'une des plus fortes aujourd'hui. Mais une médaille de bronze, c'est bien."