Ce weekend, la Ligue 1 va vibrer au rythme d’un derby qui déchaîne les passions depuis des dizaines d'années avec Saint-Etienne qui accueille l’Olympique Lyonnais. Retour sur une rivalité historique. 

 

Avant de devenir une rivalité dans le monde du football, ce sont sur les plans industriels et économiques que les deux villes séparées d'une cinquantaine de kilomètres à vol d’oiseau se déchirent. Le terme n’est pas choisi au hasard car les deux villes font dans le tissu au début du XIXe siècle. Sur ce terrain, les Lyonnais dominent la partie à l’époque. 

"L’activité de la soierie lyonnaise s’est développée jusqu’à Saint-Étienne. Sauf que quand on travaillait les grands tissus à Lyon, à Saint-Étienne on faisait des rubans", expliquait il y a quelques années, dans les colonnes de la Tribune de Lyon, Georges Gay, professeur de géographie à l’université Jean-Monnet de Saint-Étienne. 

La populaire face à la bourgeoise

Au milieu de ce XIXe siècle, les patrons Lyonnais poursuivent leurs investissements près de Saint-Etienne et les bassins miniers et métallurgiques. Les entrepreneurs locaux vivent mal la situation et la crise industrielle de la moitié du XXe siècle va accentuer les différences entre les deux villes. 

C’est ainsi que Lyon est réputée plus « bourgeoise » alors que Saint-Etienne est plus « ouvrière et populaire ». Les supporters n’hésitent pas à rappeler ces différences lors des oppositions. En football, les Verts ont dominé les années 60 et 70 mais depuis les années 2000, l’OL a inversé la tendance, notamment grâce à ses sept titres consécutifs de champion de France.

Le seul vrai derby

Pour la presse française, ce derby et le seul et unique en France, loin de l’opposition entre Marseille et le PSG surnommée le Clasico. Et sur le terrain et en tribunes, la rivalité est là aussi des plus fortes. Tifos, chants, banderoles, tous les moyens sont bons pour défendre sa ville et taper sur l’autre. Mais parfois à l’excès. 

Et les joueurs font de même en célébrant fougueusement un but devant la tribune adverse ou en reprenant les chants de façon ironique. Cette saison, ce derby opposera deux équipes qui se cherchent encore en ce début de championnat. Mais ce n’est pas pour autant que la tensions sera moindre aux abords, dans les tribunes et sur la pelouse du stade Geoffroy-Guichard.