L'Italien Filippo Baroncini a remporté le titre mondial des espoirs (U23), vendredi, à Louvain. Baroncini s'est imposé légèrement détaché après 161,1 km de course entre Anvers et Louvain. L'Erythréen Biniam Girmay a pris la deuxième place, devant le Néerlandais Olav Kooij. Thibau Nys s'est classé sixième.
Comme pour les juniors, la course était fort nerveuse. Des chutes survenaient même avant le départ officiel. 

Après une dizaine de kilomètres, un trio s'échappait: l'Estonien Gleb Karpenko, le Néo-Zélandais Logan Currie et l'Irlandais Adam Ward.

Trois Belges se retrouvaient au sol en cours de route: Fabio Van den Bossche en début de course, Arnaud De Lie à 63 km de l'arrivée et Lennert Van Eetvelt à 57 km de la ligne. De Lie était le moins chanceux des trois puisqu'il devait abandonner. 

Dernier rescapé de l'échappée, Ward se faisait reprendre à 66 bornes du but. Malgré une tentative du Français Hugo Page, le peloton restait groupé encore jusqu'à 42 km de l'arrivée, lorsqu'un groupe de neuf coureurs sortaient. L'Italien Luca Colnaghi, le Néerlandais Dann Hoole, le Norvégien Anders Halland Johannessen, le Tchèque Tomas Kopecky, l'Australien Jarrad Drizners, le Suisse Mauro Schmid, l'Américain Kevin Vervaeke, le Néo-Zélandais Finn Fisher-Black et le Portugais Fabio Costa. Quelques kilomètres plus loin, le Français Kevin Vauquelin et le Kazakh Yevgeniy Fedorov se joignaient à eux.

Les onze hommes comptaient une trentaine de secondes d'avance sur un peloton emmené par l'équipe belge. Après une accélération de Florian Vermeersch l'écart tombait sous les 20 secondes.

Mauro Schmid passait alors à l'offensive à 18 km de la ligne. Il entamait le dernier tout avec 7 secondes d'avance sur ses anciens compagnons d'échappée et 21 sur le groupe Vermeersch. 

Les Néerlandais assuraient la poursuite derrière Schmid. Le Suisse maintenait une dizaine de secondes avant la dernière ascension du Wijnpers, à 6 km de la ligne. Le Luxembourgeois Arthur Kluckers partait en contre-attaque et revenait sur Schmid, repris également par le peloton. L'Italien Filippo Baroncini jouait alors son va-tout et prenait une dizaine de secondes sur le peloton. 

Sur l'ascension de Sint-Antoniusberg, Baroncini résistait et s'en allait remporter le titre mondial. Vice-champion d'Europe derrière Thibau Nys à Trente, Baroncini, 21 ans, s'est illustré en terminant quatrième de la Coppa Sabatini quelques jours plus tard. Il deviendra professionnel la saison prochaine au sein de Trek-Segafredo. 

L'Erythréen Biniam Girmay réglait le sprint pour la deuxième place à 2 secondes, devant le Néerlandais Olav Kooij. Thibau Nys finissait sixième.

La course espoirs n'avait pas eu lieu en 2020 à Imola, qui n'avait accueilli que les épreuves élites. Un autre Italien, Samuele Battistella avait remporté la dernière édition, dans le Yorkshire, en 2019.