Dimanche, Ostende - Anderlecht est au programme de la neuvième journée de la Jupiler Pro League. C'est toujours un match spécial pour Marc Coucke, qui a troqué son écharpe de président d’Ostende pour celle de l'équipe de la capitale il y a presque quatre ans. Pour l'occasion, Pickx Sports revient sur sa période ostendaise.

Marc Coucke, qui a grandi à Gand, est un supporter du KV Ostende depuis son enfance. Il allait au foot à la côte et grâce à son soutien financier, le club a pu revenir au plus haut niveau en 2013. Jordan Lukaku et Franck Berrier, entre autres, ont posé leurs valises à Ostende grâce à l'argent de Coucke. En août 2013, l'ancien pharmacien a réalisé son grand rêve en devenant également président de son club préféré. Le début d'une véritable histoire à succès.

Toute une série de transferts de haut niveau a suivi : Fernando Canesin, Silvio Proto, Nicklas Pedersen, Joseph Akpala, Ronald Vargas, David Rozehnal, Yassine El Ghanassy, Nicolas Lombaerts... autant de grands noms qui ont été séduits avec un paquet d'argent et grâce aux talents du manager Luc Devroe (ex-Club Bruges), engagé par Coucke comme directeur sportif. Pourtant, ce sont surtout les petits noms qui ont apporté quelque chose, tant sur le terrain mais aussi dans les caisses du club. Pensez à Adam Marusic, qui a été vendu à la Lazio Rome, ou au jeune talent Landry Dimata qui est parti à Wolfsburg.

La fête sur et en dehors du terrain

Après avoir dit au revoir à Fred Vanderbiest en tant qu'entraîneur à la mi-2015 et qu'Yves Vanderhaeghe ait pris en charge l'équipe, le KVO a connu son apogée : il a disputé les playoffs 1 deux saisons consécutives. En 2017, le KVO a également joué la finale de la Coupe de Belgique et a forcé un ticket européen pour la première fois dans l'histoire du club, bien qu'éliminé au premier tour par l'Olympique de Marseille.


Sous l'impulsion du directeur général Patrick Orlans, actif avec succès juste avant à Alost, le club s'est développé commercialement. Il a pu laisser libre cours à ses idées folles. Les loges du KV Ostende sont devenues un lieu notoire pour de joyeuses fêtes avec Marc Coucke en tête d'affiche. 

La fête s'est terminée brusquement en décembre 2017, lorsque l'on apprend que Coucke a racheté à Roger Vanden Stock le Sporting d'Anderlecht en difficulté. Le KVO s'est retrouvé orphelin mais pas pour longtemps. D’abord avec Peter Callant, un ami de Coucke, comme nouveau président et propriétaire. Fin février 2018, Coucke a bien fait des adieux dignes avec son équipe d'Ostende en s'imposant 2-0 contre Saint-Trond, mais les relations entre lui et son ancien club se sont rapidement dégradées. Surtout lorsque Callant a laissé la place à Franck Dierckens comme actionnaire principal. Il a fait référence à la montagne de dettes que Coucke a laissé derrière lui à Ostende : 6,2 millions d'euros. Sans compter le loyer faramineux qu'il demandait pour la nouvelle tribune qu'il avait fait construire dans le stade : 700 000 euros par an.

Sauvetage venu des États-Unis

Cela a presque conduit à la chute d'Ostende. Des histoires de joueurs qui n'ont pas été payés à temps ont commencé à faire surface. Le salut est arrivé au printemps 2020, lorsque le groupe American Pacific a repris le club.

Cependant, les choses ne se sont jamais vraiment rétablies entre Coucke et les fans du KVO. Lors de la saison 2019/2020, l'homme d'affaires de Flandre orientale était encore assailli par des "supporters" lorsqu'il assistait au KVO-Anderlecht, partant dès la mi-temps sous escorte d'hommes de sécurité. 

Mais depuis cette année, la hache de guerre semble enfin enterrée entre le milliardaire et son ancien club, grâce aussi aux bonnes performances sportives inattendues d'Ostende sous la houlette du nouvel entraîneur Alexander Blessin. Anderlecht et le KVO se sont livrés une bataille purement sportive pour une place en PO1 à la fin de la saison dernière et semblent le faire à nouveau cette année.

Suivez l'intégralité du championnat belge, y compris le duel entre Ostende et Anderlecht ce dimanche 26 septembre à 18h30 sur la chaîne Eleven Pro League 1, disponible dans l'Option All Sports de Proximus.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.