Vlad Van Mechelen, 17 ans, s'est classé huitième de l'épreuve en ligne juniors des Mondiaux de cyclisme sur route, vendredi à Louvain. "C'est un bon résultat pour une première année", s'est réjoui le jeune sprinteur. "Je peux être satisfait."
"J'ai sprinté pour la troisième place, j'ai tout donné mais j'avais un peu d'acide dans les jambes. C'était en montée, dans le vent", a raconté Van Mechelen, qui décroche une nouvelle place d'honneur après sa quatrième place à l'Euro de Trente. "J'ai un top-10 dans un Mondial et un top-5 à l'Euro. Ce sont deux bons résultats. C'est prometteur pour l'année prochaine. J'essaierai de faire mieux dans les deux championnats", a souri le jeune Belge.

"Nous avions un plan, avec les deux sprinteurs. Celui qui se sentait le mieux allait sprinter. C'était cependant difficile de préparer le sprint", a raconté Van Mechelen. "Nous avions imaginé différents scenarios, car nous ne savions pas comment la course se déroulerait. Chez les juniors, surtout sur un tel parcours, c'est toujours le chaos."

Le sprint était différent qu'à Trente, a analysé Van Mechelen. "J'ai senti qu'à l'Euro il y avait moins de gars lourds au sprint. J'étais l'un des plus rapides parmi ceux qui avaient souffert dans les côtes. Ici aussi on a souffert, mais on pouvait survivre aux côtes avec l'explosivité. Il s'agissait aussi de bien prendre le dernier virage. Et chaque sprint est différent, c'est toujours une loterie."

Jente Michels a fini treizième de la course. "Je garde un bon sentiment de cette course", a-t-il confié. "Je dois reconnaître que c'est l'une des plus courses les plus dures que j'ai courues, avec cette succession de virages et de côtes. C'était une course par élimination, le premier tour a été couru à fond. Un Mondial est toujours une course spéciale", a conclu Michels, 18 ans, qui disputera à présent la saison de cyclocross.