La ministre des Pensions et de l'Intégration sociale, en charge de la Lutte contre la pauvreté et des personnes en situation de handicap, Karine Lalieux (PS), se réjouit de l'accord intervenu jeudi soir sur les aides Corona, indique-t-elle dans un communiqué. Elle souligne surtout la décision concernant l'octroi d'une prime de 25 euros. "Une exigence forte des socialistes", précise-t-elle.
Cette prime de 25 euros sera versée durant trois mois - jusqu'au 31 décembre 2021 - à l'ensemble des bénéficiaires du revenu d'intégration, de l'allocation de remplacement de revenus et de l'allocation d'intégration, ainsi que de la Grapa. Elle représente un budget de 40 millions d'euros, assure la ministre. Le montant total des cinq mesures prolongées s'élève à 90,15 millions d'euros, selon le cabinet du Premier ministre Alexander De Croo.
"Les débats ont été rudes mais l'accord est aujourd'hui équilibré. Il évite de devoir faire des choix difficiles entre les bénéficiaires des aides sociales", souligne karine Lalieux. "Même si leur caractère temporaire a toujours été clair, la fin des aides Corona ne doit pas tomber comme un couperet pour les familles et personnes fragilisées. La nouvelle prime de 25 euros, dont la fin annoncée sera partiellement compensée par la prochaine augmentation structurelle des allocations le 1er janvier, permet aux bénéficiaires d'envisager l'avenir avec moins d'inquiétude, et ce d'autant plus face à la hausse des prix de l'énergie."