Le gouvernement fédéral devait s'accorder sous peu sur la prolongation des mesures de soutien pour faire face à la crise sanitaire, a indiqué à New York le Premier ministre Alexander De Croo.
Sans décision, ces mesures doivent normalement s'éteindre fin septembre. 

Le gouvernement planche depuis plusieurs jours sur les modalités de prolongation du droit passerelle, du chômage temporaire, ainsi qu'un gel temporaire de la dégressivité des allocations de chômage entre autres choses.

"Nous travaillons aux derniers détails", a précisé le Premier ministre en marge de l'assemblée générale de l'ONU, à New York. "Le volume (des aides) va être fortement réduit. Nous allons réduire notre soutien de 80% parce que nous constatons que la reprise économique est meilleure que prévu", a-t-il commenté.

"A certains endroits, nous allons toutefois continuer à apporter notre aide. Certains secteurs très spécifiques souffrent encore de manière importante", a-t-il ajouté.

Le vice-Premier ministre socialiste Pierre-Yves Dermagne confirme lui aussi le prochain atterrissage du gouvernement. "Nous sommes proches d'un accord mais il faut encore régler quelques détails".

"Le but est bien sûr de continuer à soutenir jusqu'à la fin de l'année et de regarder à nouveau, en 2022, quelles mesures seront encore nécessaires".