Jolien D'hoore disputera ses derniers championnats du monde samedi dans le cadre de la course en ligne des élites dames. La Belge arrêtera sa carrière dans le peloton après Paris-Roubaix, le 2 octobre.
"Je veux rester réaliste pour le championnat du monde," a indiqué Jolien D'hoore. "Je serai là pour aider Lotte Koepcky qui s'est montrée très forte lors de ses dernières sorties. Nous serons toutes derrière elle pour viser une médaille. "Il faudra être attentives aux Italiennes, aux Danoises, pour un sprint, aux Néerlandaises aussi, évidemment, avec les Blaak et Brand, qui formeront le bloc plus fort, qui peut en fait tout gagner. Ce ne sera pas facile de les battre. Si la course est offensive, il faudra que Lotte Kopecky soit à l'avant. Si elle est défensive, ce sera à nous de jouer pour protéger Lotte. Nous serons en tout cas très attentives."

Après Paris-Roubaix, dont la première édition de la course pour dames sera disputée le 2 octobre, Jolien D'hoore arrêtera sa carrière de sportive pour se consacrer à ses nouvelles fonctions de coach-performance à Cycling Vlaanderen et de directrice sportive chez NXTG-Racing. "Mon choix remonte à plusieurs mois. Mais, ce qui est important pour moi, c'est que je vais rester dans le monde du vélo et transmettre mon expérience."

L'équipe belge féminine pour la course en ligne des Mondiaux, prévue samedi après-midi, est composée de Shari Bossuyt, Kim De Baat, Valerie Demey, Jolien D'Hoore, Lotte Kopecky et Jesse Vandenbulcke.