La course espoirs des Championnats du monde de cyclisme sur route se dispute vendredi à partir 13h25. La Belgique aligne une équipe solide, avec notamment le champion d'Europe Thibau Nys, le médaillé de bronze du contre-la-montre Florian Vermeersch et Arnaud De Lie.
Comme les élites, les espoirs démarreront de la Grand-Place d'Anvers et se verront proposer deux circuits, le local à Louvain à (quatre côtes) et le Flandrien (six côtes) pour un total de 161,1 km et, en comptant les différents passages sur les circuits, vingt bosses.

La Belgique peut nourrir des ambitions sur cette épreuve. La victoire de Thibau Nys à l'Euro de Trente, le 11 septembre dernier, permet à la sélection belge de s'aligner avec un coureur en plus, en l'occurrence Lennert Van Eetvelt. A Trente, c'est justement Van Eetvelt qui faisait partie du groupe de tête réglé par Nys au sprint. Une performance d'autant plus remarquable que Nys (Baloise-Trek Lions) n'a que 18 ans, ce qui en fait l'un des plus jeunes de cette catégorie U23. Le fils de l'ancien champion de cyclocross, Sven, sera bien sûr l'un des plus attendus ce vendredi. Il ne sera cependant pas la seule carte belge.

Florian Vermeersch, 22 ans, est en confiance après sa médaille de bronze dans le contre-la-montre. Le coureur de Lotto Soudal, qui évolue chez les professionnels, possède déjà quelques places d'honneur dans des épreuves WorldTour. Avant les Mondiaux, il avait indiqué qu'il visait le podium "tant sur le contre-la-montre dans l'épreuve en ligne". Il a accompli la première partie de sa mission.

Arnaud De Lie, 19 ans, est lui aussi en forme. Le coureur de l'équipe de développement de Lotto Soudal a remporté ces dernières semaines le Circuit Het Nieuwsbald espoirs et le Tour de Bohème du Sud, une épreuve UCI 2.2.

Outre Van Eetvelt (Lotto Soudal U23), 20 ans, qui s'est donc lui aussi illustré à l'Euro, Fabio Van den Bossche (Sport Vlaanderen-Baloise), 21 ans, récent vice-champion d'Europe espoirs de l'omnium sur la piste, et Stan Van Tricht (stagiaire chez Deceuninck-Quick Step), complètent la sélection.

Les prétendants au titre son nombreux. Parmi eux, l'Erythréen Biniam Ghirmay Hailu, membre d'Intermarché-Wanty-Gobert et vainqueur récemment de la Classic Grand Besançon Doubs devant notamment Andrea Vendrame, Nairo Quintana et Thibaut Pinot, pourrait écrire l'histoire de son pays et du cyclisme africain. L'Italien Filippo Baroncini et l'Espagnol Juan Ayuso, deuxième et troisième à Trente, figurent parmi les hommes à suivre, tout comme le vainqueur du Tour de l'Avenir, le Norvégien Tobia Johannessen et son frère jumeau Anders.

La course en ligne espoirs figure au programme des Mondiaux depuis 1996. Jamais un Belge n'a été sacré. Trois sont montés sur le podium: Johan Vansummeren, deuxième en 2003, Tom Van Asbroeck, troisième en 2012, et le regretté Bjorg Lambrecht, deuxième en 2018. 

La course espoirs n'a pas eu lieu en 2020 à Imola, qui n'avait accueilli que les épreuves élites. L'Italien Samuele Battistella avait remporté la dernière édition, dans le Yorkshire, en 2019.