Métal Hurlant, magazine culte dédié à la BD de science-fiction, disparu il y a 15 ans, va faire son retour dans les librairies dès le 29 septembre, sous la forme d'un trimestriel proposant à tour de rôle créations inédites et rééditions. Un auteur belge, Sergio Salma, prend part à cette nouvelle aventure. Il signe avec la dessinatrice française Carole Maurel un récit de huit pages, "Delete".
Sergio Salma concède ne pas avoir été "accro" à l'époque de ce magazine, ayant plutôt suivi le chemin classique (Tintin, Spirou, Pilote...). "Mais, historiquement et avec le recul les figures qui y sont passées et le côté beau bordel artistique, on ne peut pas ne pas être épaté par le travail de (Jean-Pierre) Dionnet (ancien rédacteur en chef, NDLR) et son orchestre", a-t-il expliqué à l'agence Belga. 

Installé en Allemagne depuis 2003, le créateur de "Nathalie" ne se revendique pas vraiment de l'école franco-belge de bande dessinée. "Delete" est "très européen en réalité". "J'ai proposé le scénario à Carole Maurel et ça s'est fait sans difficultés", précise le scénariste. D'origine italienne, il attache peu d'importance aux nationalités et estime que Métal Hurlant, dès ses débuts, "montrait dans ses pages les aspects internationaux de la bande dessinée et de la culture en général."

"Delete" est un récit sur la mémoire. Un récit 'classique', sur les possibles, les potentiels développements scientifiques. Delete parle d'un drame, de la vie. Il n'y a pas d'engins supersoniques ni d'aliens envahissants. On est dans un quotidien à la limite du plausible. La mise en image de Carole Maurel est à la fois brute et subtile", présente l'auteur.

Des dizaines de contributeurs dont Enki Bilal signent des récits dans la nouvelle mouture de Métal Hurlant. Sur 288 pages, le trimestriel proposera 225 pages d'histoires courtes en BD et 60 pages d'articles et interviews, autour du thème du "near future", l'anticipation prochaine.

Originalité du projet: le nouveau Métal Hurlant changera de thématique à chaque numéro et alternera entre deux formules. L'une dédiée à des histoires inédites et des nouveaux talents, et l'autre en mode "vintage", qui rééditera des raretés et trésors de l'ancien magazine, a expliqué à l'AFP Vincent Bernière, journaliste, auteur et éditeur, et directeur de la rédaction de la nouvelle version.

Va ainsi renaître un magazine resté mythique pour les fans de SF, qui a influencé jusqu'à Ridley Scott ("Alien") et George Lucas, le père de Star Wars, et aidé la science-fiction à sortir de l'underground pour devenir le genre majeur qu'elle est aujourd'hui, notamment au cinéma ou à la télévision.

Métal Hurlant a été créé en 1975 par les Humanoïdes associés. Cette maison d'édition est l'idée d'un incroyable trio d'auteurs et dessinateurs: Jean-Pierre Dionnet, critique de BD, musique et cinéma à l'érudition impressionnante, Philippe Druillet, dessinateur "d'une force plastique extraordinaire" aujourd'hui reconnu comme un grand maître, et Moebius, Jean Giraud de son vrai nom, "génie pur" et grand maître de la BD, résume Vincent Bernière, à l'initiative, avec "Les Humanoïdes associés", de la relance de ce titre disparu.

Le magazine s'était arrêté en 1987 et avait été relancé une première fois en 2002, avec une formule bimestrielle qui n'a tenu que deux ans. Un ultime numéro était paru en 2006.