Quatrième au premier point intermédiaire, Alec Segaert a réussi à arracher la médaille de bronze en dépassant de 52 centièmes le Danois Carl-Frederik Bevort, mardi, dans le contre-la-montre juniors des Championnats du monde de cyclisme sur route. "Le public m'a vraiment poussé dans les derniers kilomètres", a confié le champion d'Europe de la discipline en conférence de presse.
Sacré champion d'Europe de la discipline à Trente le 8 septembre, Segaert se présentait sur cette épreuve, entre Knokke-Heist et Bruges, avec les galons de favori. "Avec ce titre européen, il y a eu un peu de pression oui, mais c'était chouette", a expliqué Segaert. "J'ai aimé ça. L'ambiance était magnifique. Le public criait le long de la route. Les derniers kilomètres, il m'a vraiment poussé à aller chercher la médaille. Et j'ai aimé chaque seconde passée sur le podium."

L'entraîneur de Segaert est son frère Loïc, ancien coureur professionnel. "Il est mon frère et mon entraîneur, c'est facile avec lui. Il ne m'aide pas seulement à l'entraînement, mais me donne des conseils tactiques aussi et me facilite la vie. Cette médaille, je l'ai conquise aussi grâce à lui."

Segaert se tourne à présent vers la course en ligne, où la Belgique aura de belles cartes à jouer avec aussi Cian Uijtdebroeks et des sprinteurs dans l'équipe, comme Vlad van Mechelen. "Nous avons une équipe très forte, et pour toutes les situations. Et je suis prêt à rouler pour les sprinteurs si besoin."

L'an prochain, Segaert rejoindra l'équipe de développement de Lotto Soudal. Il ne sautera pas la case espoirs pour devenir déjà professionnel. "Je veux y aller étape par étape. En plus l'an prochain j'étudierai à Louvain. Cela aurait été compliqué à combiner. Je deviendrai pro quand je serai prêt."

Le médaillé de bronze du chrono a les idées claires sur le type de coureur qu'il aimerait devenir. "Je rêve d'être un Flandrien", a-t-il conclu.