Westerlo et Deinze se sont quittés dos à dos (2-2) dimanche, dans le match au sommet de  cette cinquième journée de D1B. Le KMSK Deinze avait pris les commandes via un doublé de Challouk avant qu'un penalty discutable (provoqué et transformé par Dierckx) et un but Van De Keybus ne permmetent aux Campinois de revenir au score. Après la rencontre les deux coaches ont lancé un appel pour l'introduction du VAR en D1B...
 
Après la rencontre, deux phases faisaient l'objet de toutes les discussions. En première mi-temps, Challouk avait reçu la jaune pour 'simulation' après une duel avec Van Den Keybus. En deuxième période, l'arbitre accordait un coup de réparation  pour une phase similaire entre Prychynenko et Dierckx.
 
Le coach du KMSK Deinze, Wim De Decker, voyait dans ces deux phases une bonne raison de lancer un appel à l'Union Belge. "Peut-on faire en sorte que le VAR soit aussi disponible en D1B?", demandait-il après le match dans Gazet van Antwerpen. "Notre façon de travailler est la même qu'en D1A mais on met moins de moyens à notre disposition. Avec le VAR, on pourrait diminuer la marge d'erreur et le championnat ferait un pas en avant. Sur ce match, cela aurait sans doute tourné à notre avantage, mais la prochaine fois, ça peut être le tour de Westerlo."
 
Le coach de Westerlo, Jonas De Roeck, abondait dans le même sens que son collègue. "Un certain nombre de phases restent discutables, même avec le VAR. Mais la D1B c'est du foot pro et cela mérité plus de soutien. Avec un peu plus d'objectivité, la valeur de ce championnat ne peut qu'augmenter.