Ancienne championne de Belgique de triathlon moyenne distance, Sara Van de Vel, 27 ans, s'est concentrée sur le cyclisme sur route à partir de 2020. Elle disputera lundi le chrono des Championnats du monde, entre Knokke-Heist et Bruges (30,3 km). "J'espère égaler ce que j'ai réalisé à l'Euro à Trente en termes de puissance et de prestation", a-t-elle expliqué samedi en conférence de presse.
Pour sa première saison comme cycliste, Van de Vel avait créé la sensation en prenant la deuxième place du championnat de Belgique du contre-la-montre. Ce qui lui avait permis de défendre les couleurs belges lors de l'Euro de Plouay (22e du contre-la-montre et 5e du relais mixte) et des Mondiaux d'Imola (33e du contre-la-montre). Cette saison, la coureuse de l'équipe Rupelcleaning a fini 9e du chrono lors du récent Euro à Trente. "Je n'ai pas de place en tête. J'aimerais égaler ce que j'ai réalisé là en termes de puissance et de prestation à l'Euro. Mais cela ne signifie pas nécessairement un top-10 ou un top-15", a-t-elle résumé. 
Lorsque les sélections belges ont été officialisées début septembre, seul le nom de Julie Van de Velde figurait sur la liste pour le contre-la-montre. Celui de Sara Van de Vel a été ajouté il y a quelques jours, après sa belle prestation à Trente. "Je suis super heureuse de pouvoir disputer ce chrono. Et la cerise sur le gâteau, c'est que ça se dispute en Belgique", s'est réjouie Van de Vel.
"Avant un chrono, je regarde juste la liste de départ, mais je me concentre surtout sur moi-même, c'est quelque chose d'individuel. Et je regarde après ce que les autres ont fait", a encore indiqué Van de Vel, qui explique que son expérience au triathlon l'aide principalement au niveau mental: "en triathlon, je faisais des parcours à vélo de 90 kilomètres. Tu te coupes du monde extérieur et tu continues à avancer, comme dans un contre-la-montre."