Le jeune coureur britannique, Leo Hayter (20 ans, Development Team DSM), frère d'Ethan Hayter, s'est imposé samedi en solitaire dans Liège-Bastogne-Liège U23. Il était membre de la principale échappée partie après 40 kilomètres de course.
Après une année 2020 sans course et un report du printemps à la fin de l'été en 2021, Liège-Bastogne-Liège U23 s'est déroulé samedi entre Bastogne et Blegny. La course réservée aux coureurs espoirs proposait un parcours de 167 kilomètres via quelques unes des montées emblématiques de "La Doyenne ", notamment l'enchaînement des côtes de Wanne (km 103), du Rosier (km 123), de la Vecquée (km 135) et de la Redoute (km 153).

Après de nombreuses vaines tentatives d'échappée dans la première heure de course, sept coureurs ont obtenu leur bon de sortie du peloton après 40 kilomètres. L'avantage de hommes de tête, Jarrad Drizners (Hagens Berman Axeon), Nurbergen Nurlykhassym (Vino-Astana Motors), Lorenz Van De Wynkele (Home Solution-Soenens), Leo Hayter (Development Team Dsm), Jelle Vermoote (Acrog-Tormans), Ludvig Fischer Aasheim (Uno-X Dare Development Team), et Rick Pluimers (Jumbo-Visma Development Team), a plafonné à 2:40 à 90 kilomètres du but. L'écart est tombé sous les deux minutes une vingtaine de kilomètres plus loin, alors que les coureurs entraient dans les principales difficultés du jour. La 5e ascension de la journée, la côte de la Vecquée à 35 kilomètres de l'arrivée, a fait exploser le groupe de tête qui s'est réduit à trois hommes, Drizner, Hayter et Pluimers.

Le Britannique Leo Hayter (20), frère du récent 2e du Tour de Grande-Bretagne et vainqueur du Tour de Norvège, Ethan Hayter, s'est porté seul au commandement en accélérant dans la montée de la Redoute. Le jeune coureur de DSM Développement, membre de l'échappée initiale, a tenu bon dans les 15 derniers kilomètres, malgré les tentatives de retour d'un groupe du contre. Le Britannique s'est imposé en solitaire à Blegny devant le Néerlandais Rock Pluimers et Norvégien Tobias Halland Johannessen (Uno-X Dvlpt). Hayter a succédé à l'Américain Kevin Vermaerke, qui s'était imposé en 2019 dans la course liégeoise.