Le Racing Genk s'est imposé dans les arrêts de jeu en déplacement au Rapid Vienne pour la 1re journée de la phase de poules de l'Europa League jeudi en Autriche. Paul Onuachu a délivré les Limbourgeois en inscrivant son 50e but sous les couleurs du Racing (90e+2).
Le début de rencontre était animé et les deux formations montraient leur envie de se projeter vers l'avant. La première occasion de la partie était à mettre à l'actif des Limbourgeois mais Paul Onuachu croquait trop sa frappe (13e).

Le rythme de la rencontre retombait au fil des minutes et les occasions se faisaient rares. Côté genkois, Onuachu (38e) et Bongonda (45e) enlevaient trop leur frappe.

La montée au jeu de Mike Trésor à la place de Théo Bongonda au repos donnait plus de dynamisme au jeu du Racing qui ne parvenait cependant pas à se créer des occasions franches. Les Autrichiens opéraient en contre et Kara alertait Vandevoordt mais la frappe de l'attaquant du Rapid était trop croisée.

La rencontre partait dans tous les sens et Genk pensait avoir ouvert le score via Onuachu mais le but était annulé après une intervention du VAR pour une position de hors-jeu de Junya Ito, auteur du centre vers le Nigérian (68e).

John van den Brom reposait son jeu sur la connexion "Ito-Onuachu" mais sur un centre du Japonais, le Nigérian voyait sa tête atterrir sur le toit du but viennois (73e). La dernière était finalement la bonne pour le Racing. Oublié par la défense locale, Onuachu était à la réception d'un centre d'Ito pour offrir la victoire à ses couleurs dans les arrêts de jeu et inscrire son 50e but sous le maillot genkois.

Au classement, Genk partage la tête du groupe H avec West Ham, vainqueur 0-2 au Dinamo Zagreb jeudi. Lors de la 2e journée, Genk recevra le Dinamo Zagreb et le Rapid Vienne se rendra à West Ham le jeudi 30 septembre.

L'Antwerp, deuxième club belge engagé en Europa League, se déplace lui chez les Grecs de l'Olympiacos à 21h00.