L'annonce du départ de José Jeunechamps, confirmée lundi par le site officiel de l'Excel Mouscron, a fait pas mal de vagues. Au sein du club et parmi les supporters, sa démission en a surpris plus d'un. Le T2 de Scifo est revenu dans une interview sur les raisons de son choix et égratigne au passage l'ancien Diable Rouge.
 
Dans un entretien à la télévision locale Notélé, José Jeunechamps, qui a travaillé à l'Antwerp, à Seraing, au Standard, au FC Metz, à Charlton Athletic, au Cercle Bruges et à OHL, a évoqué les raisons de son départ et n'a pas caché son désaccord avec les méthodes d'Enzo Scifo.

"Après l'entraînement de dimanche matin, Enzo a sollicité une réunion entre nous et Mbo Mpenza. Des reproches ont été faits dans les deux sens. A partir du moment où le contenu et le fond étaient à ce point différents, ce n'était pas possible de continuer ensemble. Nos façons de voir le métier ne sont pas compatibles. Ce n'est pas moi qui ai raison, ni lui. On a donc préféré en rester là.", explique-t-il
 
Accusé de prendre parfois trop de place sur la touche pendant les matches du RE Mouscron, José Jeunechamps justifie son attitude, qui n'a manifestement pas été appréciée par Scifo, par certains manquements dans le chef de son patron sportif: "Je le faisais peut-être de trop, mais je l'ai fait parce que d'autres n'ont peut-être pas fait ce qu'on attend d'eux. Ma conception du travail est celle-là. Je ne me vois pas arriver à un match sans avoir analysé l'adversaire et sans avoir préparé un entraînement. On n'avait déjà pas d'analyste, alors qu'on remarque qu'il y en a un dans les 24 clubs professionnels.", regrette-t-il.
 
Des commentaires qui mettent en cause une certaine passivité une absence de préparation et un manque de réactivité au sein du staff des Hurlus. Pas sûr qu'Enzo Scifo et les dirigeants du club, déjà sur la sellette, apprécieront ce nouveau coup de canif de leur ancien collègue...